Le micro-vignoble abrité au cœur de la citadelle de Blaye donne naissance pour la toute première fois à une cuvée éponyme sur le millésime 2015, produite en quantité très limitée.

Le Clos de l’Echauguette a la beauté de ces lieux confidentiels, abrités du monde. Niché dans l’un des quatre bastions de la Citadelle de Blaye, imaginée par Vauban et classée au patrimoine de l’UNESCO depuis 2008, ce vignoble perché au-dessus de la ville de Blaye domine l’Estuaire de la Gironde et offre un panorama à couper le souffle sur le Médoc. Longtemps délaissée, cette parcelle de 15 ares intégralement plantée en merlot a été reprise en main avec soin par le syndicat depuis 2013 et livre son premier millésime, 2015, en appellation Blaye Côtes de Bordeaux.

« On veut faire du Clos de l’Echauguette l’étendard de notre appellation, notre cru classé » annonce Mickael Rouyer, le directeur du syndicat viticole de Blaye. Pour atteindre cet objectif qualitatif, le syndicat s’est donné les moyens de ses ambitions. Dans les vignes, les produits phytosanitaires n’ont pas droit de cité, le vignoble est cultivé en bio depuis 2013, avec un premier millésime certifié en 2016. Le sol est labouré à cheval et les vendanges opérées à la main, par les viticulteurs de Blaye et les membres du syndicat, qui n’hésitent pas à mouiller la chemise. La vinification et l’élevage de 16 mois, en barriques d’un vin, sont confiés à « Châteaux Solidaires », ce groupement de huit viticulteurs de l’appellation. « Cette cuvée est un travail collectif, fruit du partage et de la convivialité, des valeurs qui nous ressemblent » affirme Mickael Rouyer. Avec au bout, un vin qui se veut « rond, complexe et élégant », doté d’un potentiel de garde d’une dizaine d’années.

« Ce qui est rare est précieux »

En ce premier millésime 2015, 737 bouteilles seulement ont été produites en vue d’être commercialisées (ainsi que 50 magnums à but promotionnel). Question fondamentale : où se procurer cette cuvée? Le vin sera pour la première fois présenté au public lors de la grande soirée du Clos de l’Echauguette, mercredi 2 août prochain (de 18h30 à 23h, grand repas dans les vignes du Clos en présence de quatre vignerons de l’appellation, au son d’un groupe de musique, 19€/personne). A partir du jeudi 3 août la cuvée sera commercialisée uniquement à la Maison du vin de Blaye au prix de 29€.

Si le vignoble vaut le coup d’œil, il n’est pour l’instant accessible au public que lors d’opérations limitées, par exemple lors du Printemps des vins de Blaye, portes ouvertes de l’appellation en avril, ou lors balades fluviales proposées par Bordeaux River Cruise prévoyant une halte à Bourg et à Blaye, et incluant un passage par le Clos et dégustation de son vin. « Notre projet à court terme, sûrement dès 2018, est d’inclure un passage systématique dans le Clos lors des visites de la Citadelle », explique Cendrine Caillier, responsable communication du syndicat. Ce sera alors à votre tour de vous lancer à la conquête du Clos de l’Echauguette!