Lancé en décembre 2015 par Mélanie Dauphin, le site marchand Chai les Filles séduit avec son offre de box de vins sur abonnement exclusivement élaborés par des vigneronnes. Les filles adorent et les garçons en redemandent !

Les machos ont perdu la partie. Les filles, qui prennent de plus en plus fréquemment les commandes du vignoble, ont désormais leur site vitrine, Chai les Filles, initié il y a près d’un an par Mélanie Dauphon. A la ville professeur dans la région de Montpellier dans l’Hérault, cette passionnée de vins s’est inspirée des « box surprise de produits cosmétiques » pour concevoir son concept et bâtir son site internet : ce dernier propose des abonnements en ligne pour la livraison de box de vins exclusivement vinifiés par des vigneronnes.

La formule d’abonnement fonctionne sur un mois, trois, six ou douze mois. La box (de deux ou trois bouteilles) est livrée tous les mois en point relais ou à domicile et propose systématiquement deux, voire trois découvertes vigneronnes sélectionnées sur l’ensemble du territoire français, avec une préférence en Languedoc, région de lancement.

L’argument coup de point de cette nouvelle offre marchande, c’est l’effet surprise des box, et l’incitation à la découverte de domaines peu connus à 70% conduits en Agriculture Biologique. Un parcours de santé qui passionne Mélanie Dauphin. Assistée de Fabien Caussé, vigneron-œnologue à Gaillac dans Le Tarn, elle sillonne le vignoble du Languedoc-Roussillon et écume les salons (pour les autres vignobles) à la recherche de ses « coups de cœur ».

« Bonne fête maman »

Avec actuellement un portefeuille de 200 clients, le concept a séduit les femmes – bien sûr – mais surtout les hommes. « 60% de mes commandes de box proviennent d’hommes avec des demandes de personnalisation de type « Bonne fête maman », « Bon anniversaire ma chérie », « Bon congé maternité », etc. », détaille Mélanie Dauphin.

Et sans enfoncer de portes ouvertes, cette entrepreneuse au féminin soutient qu’il y aurait des vins de filles, chez celles qui les fabriquent comme chez celles qui les dégustent : « Souvent, je choisis des vins plus légers et un peu plus fruités, en cela on peut dire que je réponds à un goût plutôt féminin, précise-t-elle. J’ai remarqué aussi que les vigneronnes qui rentrent dans ma sélection, quand elles ne sont pas tombées dans la vigne petites, ont un caractère sacrément trempé – il en faut pour travailler dans un univers d’hommes – qui se retransmet dans leurs vins. »

Et pour les hommes ? Au-delà des vins sélectionnés, Ils adhèrent principalement au concept de mise en avant du travail des femmes. Bon point !

chailesfilles.fr