(Photos JMB)
(Photos JMB)

A quelques semaines des fêtes de fin d’année, les éditions de la Martinière proposent un très bel ouvrage sur ce grand cru classé à l’histoire riche et passionnante.

Quelques mots de la baronne Caroline de Villeneuve, née Lalande suffisent à vous immerger immédiatement dans un lieu dont on pressent qu’il n’est pas commun. Cette femme est, à n’en pas douter, la figure la plus marquante de la propriété. Celle qui est parvenu, in extremis, à faire ajouter le nom de son domaine viticole tout en bas du document actant le classement des grands crus en 1855. Une femme moderne, intelligente que le destin va conduire à la tête du château Cantemerle à la suite du décès de son époux et de son jeune fils. Une femme à qui l’auteur de cet ouvrage, Valérie Labadie, a décidé de laisser une tribune imaginée pour accueillir le lecteur tel qu’elle l’aurait fait sur le perron de sa vaste demeure médocaine. L’intimité est ainsi créée et l’on prend un plaisir crescendo à découvrir, au fil des pages, l’histoire mouvementée de ce lieu historique de la région. De Poncio da Canta Merla, premier seigneur attesté des lieux dans des écrits du milieu du XIIème siècle, aux premières mentions du vin produit sur ce terroir encore très marginalement dédié à la vigne au XIVème siècle… Un récit historique, prétexte tout trouvé pour narrer les lignes-forces de ces siècles de développement du vignoble bordelais.

Les Villeneuve, la SMA, les hommes, le parc…

Certaines figures marquent définitivement de leur empreinte les propriétés à l’aura séculaire. Les Villeneuve sont évidemment de ceux-là. C’est à eux que l’on peut attribuer la véritable naissance du Cantemerle viticole. Eux qui, avec Jean de Villeneuve en 1579, vont acquérir ce château-fort, ses quelques vignes et ces bois pour en s’en séparer que plus de trois siècles plus tard, en 1891. Entre-temps, le château aura été détruit et reconstruit à la fin du XVIIIème siècle, le vignoble aura atteint un enracinement profond et large sur ces terres et le somptueux parc de 28 hectares aura été créé par Louis-Bernard Fischer, célèbre horticulteur-paysagiste du XIXème siècle. Et toujours en filigrane la baronne Caroline, figure de proue indissociable de ce navire-amiral posé fièrement sur ces terres rafraîchies par la Garonne. Valérie Labadie n’en oublie pas la famille Dubos, propriétaire ensuite jusqu’en 1981 dont les difficultés ont pesé sur l’état général de la propriété, remise en état en un temps record par les nouveaux maîtres des lieux, la SMA, groupe mutualiste d’assurances. Du passé au présent, l’auteur se faufile habilement pour trouver un juste équilibre, parler de tous les cycles dans l’année permettant la naissance de ce grand vin. Le tout ponctué par une immersion au plus près des femmes et des hommes qui construisent au quotidien l’avenir de Cantemerle. Ajoutez à cela des photographies prises par Valérie Labadie qui sont un trait d’union poétique entre les pages. Des photos prises avant de rédiger l’ouvrage qui témoignent de son immersion totale pendant un an, seule capable de saisir l’âme de ce château. Un beau cadeau à offrir.

www.editionsdelamartiniere.fr