En achetant le Château Patache d’Aux, Antoine Moueix Propriétés ne souhaite pas faire table rase du passé. Au contraire, l’étiquette vintage du millésime 1964 réapparaît pour une série limitée et en exclusivité dans les magasins Nicolas.

La calèche de Patache d’Aux fait partie de l’histoire du Médoc. Le terme « patache » signifie d’ailleurs une calèche en patois. La famille Lapalu – s’inscrivant dans l’histoire des pieds noirs débarqués sur Bordeaux avec les Raoux, Perrin ou Tari – a longtemps porté ce cru médocain assis sur les sols graveleux de Lesparre. Au fil des millésimes, le Château Patache d’Aux est devenu un classique du genre avec des vins de garde qui tiennent toutes leurs promesses. Du Médoc pur jus ! A la fin de l’année 2016, Antoine Moueix Propriétés a acquis cette importante propriété d’une petite soixantaine d’hectares (50% cabernet sauvignon, 40% merlot, 7% de cabernet franc et 3% de petit-verdot).

Le domaine avait besoin d’un coup de sang et l’équipe de Stéphane Derenoncourt participe désormais à la conduite du vignoble et à l’élaboration des vins. Avec Lucie Lauilhé, la directrice technique, et Thibaut de la Haye, le directeur des vignobles Antoine Moueix, des moyens importants ont été mis en œuvre voyant l’édification d’un nouveau cuvier pour travailler toujours plus en précision. Trois millions d’euros ont déjà été injectés.

Dans l’élan, l’équipe marketing a fouillé dans les tiroirs et ressorti l’étiquette de 1964, année de l’arrivée des Lapalu et du même coup de l’apparition de la calèche sur la bouteille. La transposer sur une série limitée du millésime 2014 est un joli clin d’œil à l’histoire de ce Cru Bourgeois. Tirée à 9500 exemplaires, cette cuvée n’est commercialisée que dans les magasins Nicolas avec une offre spéciale Foire aux Vins jusqu’au 16 avril pour un prix unitaire de 15,10€.

Antoine Moueix Propriétés (filiale d’AdVini) détient une pépite à Saint-Emilion, le Château Capet-Guillier mais aussi notamment le Château Liversan en Haut-Médoc.