Après le château Belle-Vue (Haut-Médoc) l’an dernier, le lauréat 2017, qui s’est distingué parmi 167 crus bourgeois dégustés à l’aveugle sur leur millésime 2014, est cette année originaire de Listrac.

Un vainqueur ému brandissant une coupe argentée à bout de bras… Roland-Garros ? Le tour de France ? Pas exactement. La coupe des crus bourgeois, remise hier après-midi sur le salon Vinexpo en présence d’Olivier Cuvelier, président des Crus Bourgeois du Médoc, de Jacques Dupont, journaliste au « Point », et du parrain de cette édition, Mark Walford. En ce millésime 2017, le château Saransot-Dupré (Listrac) remporte le trophée, se distinguant parmi 167 vins en compétition sur leur millésime 2014.

« Cette année, il y a eu une quasi-unanimité, avec 80 % du jury d’accord sur le vainqueur » explique Jacques Dupont. Les échantillons ont été dégustés en trois rounds par 30 dégustateurs internationaux, jusqu’à ne conserver que 12 finalistes, redégustés hier à l’aveugle au château Paveil de Luze (Margaux). Pour octroyer la victoire, outre l’équilibre du vin, « nous sommes particulièrement sensibles à ce que le vin soit accessible en prix, et à choisir un vin qui tienne la route à table » explique Jacques Dupont. Pour Mark Walford, « les vins dégustés hier avaient un très haut niveau. Même les meilleurs dégustateurs auraient du mal à les distinguer des crus classés. Et ces Crus bourgeois ont un rapport qualité-prix imbattable dans le monde du vin. »

Le vainqueur, Yves Raymond, confie, encore ému de cette victoire : « Je ne m’y attendais pas du tout. Ça me fait très plaisir pour moi, mais aussi pour les vins de Listrac. » Ce qui a pu, selon lui, mener son vin à la victoire ? La typicité marquée de son cru, élaboré avec les bons conseils de l’œnologue Antoine Médeville (laboratoire Oenoconseil). « J’ai peut-être le vin le plus fidèle au vieil encépagement listracais, avec une dominante merlot, et un tiers de chacun des cépages cabernet franc, petit-verdot et cabernet sauvignon. Ce n’est pas un monstre, mais un vin le plus équilibré possible, alliant autant que faire se peut gourmandise et belle garde. »

La typicité a d’ailleurs été l’une des caractéristiques majeures de cette édition 2017 aux dires de Jacques Dupont, qui explique qu’« ont été primés cette année des vins fidèles à l’idée que l’on se fait de vrais bordeaux. »
Parmi les 12 lauréats, une forte proportion a déjà été récompensée lors d’éditions précédentes, et quelques nouveaux font leur entrée au palmarès, preuve de la belle qualité des crus bourgeois du Médoc.

Les douze lauréats 2017

– Château d’Agassac (Haut-Médoc)
– Château l’Argenteyre (Médoc)
– Château d’Aurilhac (Haut-Médoc)
– Château Cap Leon Veyrin (Listrac)
– Château La Haye (Saint-Estèphe)
– Château Larose Perganson (Haut-Médoc)
– Château Loirac (Médoc)
– Château du Moulin Rouge (Haut-Médoc)
– Château Pontet-Barrail (Médoc)
– Château Reverdi(Listrac)
– Château Saransot-Dupré (Listrac)
– Château Vieux Robin (Médoc)