Hier soir, le bar à cocktails « Symbiose » accueillait l’avant-dernière date de cette série d’afterworks organisés entre Bordeaux et Paris par le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC), sous le signe de la mixologie et du cognac.

Le cognac, une boisson réservée à vos grands-parents en digestif au coin du feu ? Non, non et re-non ! Oubliez tous vos préjugés… le cognac est hype ! Pour s’en convaincre, il suffisait de pénétrer hier soir, à l’heure de l’afterwork, dans le très branché bar à cocktails « Symbiose », quai des Chartrons, à Bordeaux. Les amateurs de cocktails, qu’ils soient clients habituels du bar, journalistes, influenceurs/blogueurs, prescripteurs, ou distributeurs… ont pu découvrir quatre cocktails à base de cognac imaginés en exclusivité par les maîtres des lieux, Simon Chollet et Lucas Marathon, pour cette 3e édition bordelaise de la Cognac Cocktail Connexion (liste des cocktails en fin d’article).

Lancée il y a six ans par le BNIC en partenariat avec le magazine « Barmag », la Cocktail Cognac Connexion (#CCC pour les connectés avertis) est depuis reconduite chaque année dans une sélection de bars à cocktails français. « C’est avant tout un programme de formation et de sensibilisation des barmen et propriétaires de bars, pour que ces prescripteurs remettent du cognac sur leurs cartes, explique Claire Caillaud, directrice de la Communication et de la Promotion au BNIC. On travaille avec eux en amont pour montrer la mixabilité et la richesse aromatique du cognac. » Au barman ensuite de se l’approprier pour proposer ses variations personnelles autour de quatre créations exclusives. Et la recette (au shaker évidemment) prend. « Au fil des éditions, les barmen connaissent de mieux en mieux le cognac, sont de plus en plus pointus dans leurs choix, avec des crus particuliers, des cépages spécifiques… » constate Claire Caillaud.

(Re)conquête hexagonale

Avec ces soirées « Cognac Cocktail Connexion », « notre but est de faire que la France se mette au diapason de ce qui se passe sur les marchés où le cognac fait 98% d’export, comme par exemple les USA. La consommation du cognac y est festive, naturelle, associée à des moments de consommation très diversifiés, en apéro, en cocktail, en long drink, en accords avec des mets locaux… » A chaque afterwork, sept marques sont partenaires de la soirée (à Bordeaux par exemple, Bache-Gabrielsen, Bourgoin, Camus, Ferrand, La Guilde du Cognac, Martell, Rémi Landier), « et de plus en plus nous suivent sur ces événements » constate Claire Caillaud. Car les marques sentent bien l’intérêt frémissant des consommateurs français pour les spiritueux, porté par l’essor de la mixologie dans l’Hexagone. « Plus de 60% de la consommation de cognac en France se fait sur des qualités jeunes, comme le VS, ce qui signifie une appétence pour le cocktail et le long drink, expose Claire Caillaud. Dans cette mouvance, on constate le dynamisme de pas mal de marques de toutes tailles, PME, grands groupes, viticulteurs, qui travaillent le réseau CHR. » Derrière cette tendance, des amateurs « éclairés et très curieux, entre 30 et 45 ans », qui entrent dans le monde du cognac par la mixologie, avant de peut-être aller vers des cognac plus âgés, à consommer purs.

L’an dernier, la « Cognac Cocktail Connexion » a attiré 250 cognac-lovers. Après déjà quatre dates (le 21 novembre au Windo à Paris, le 6 décembre au Fréquence à Paris, le 20 décembre au Limon à Paris, le 10 janvier au Symbiose à Bordeaux), le 6e millésime #CCC se clôturera le 24 janvier au bar « Les Passerelles », à Paris.

Les 4 cocktails du Symbiose

COGNAC LEMONADE
Cognac
Liqueur 30&40
Infusion de Cascara
Saumure d’olive de Kalamata
Archibald Tonic

SAVE THE BEES
Cognac
Sirop de gingembre
Jus de citron jaune pressé
Crème de pollen et dry curaçao
Ginger Ale

TEDDY BEAR
CLARIFIED MILK PUNCH
Cognac
Pain d’épices
Miel
Pamplemousse
Fève Tonka
Petit lait

SUZY
COCKTAIL CUIT SOUS VIDE
Cognac
Racines de Suze
Eau de noix
Vermouth rouge La Quintinye
Umeboshi