La tension du marché du cognac invite les faiseurs de petits volumes à rivaliser de créativité pour se tailler une part du gâteau. C’est de bon augure pour les amateurs d’eau-de-vie charentaise. Gros plan en six volets sur ces ambassadeurs du « sur mesure » à suivre de près.

En volume, ils pèsent peanuts au regard des grandes maisons de la place de Cognac, un petit pourcent à peine. C’est David contre Goliath. Mais derrière les puissantes marques (Hennessy, Martel, Rémy Martin et Courvoisier) qui ouvrent des marchés dans le monde entier avec les célèbres qualités VS, VSOP et XO, des maisons moins connues rivalisent de créativité pour se démarquer sinon exister.

Aujourd’hui : la famille Dudognon.

Cette famille, c’est un poème. Les Dudognon semblent sur des coussins d’air au-dessus de cette place de Cognac. Ils sont étrangers à tout ce qui se dit ou se fait. N’importe, Claudine, Gérald et leur fils Pierre (photo ci-dessus) tracent leur sillon en élaborant des cognacs sans ajouts de sucre ni de caramel. Ils assument. « Ce n’est pas tabou, j’espère », s’amuse Gérald. Avec un terroir exceptionnel en Grande Champagne du côté de Lignières-Sonneville, une approche biologique de ce patrimoine, ils récoltent ce qu’ils ont semé. Ils parient enfin sur un petit alambic à l’ancienne de 8 hectolitres qui date de 1901. « Il vient de chez Gemier, il a été construit sur la place de l’église du village, nos vieilles eaux-de-vie ont été faites avec cet alambic donc on sait qu’il fait du bon travail », explique Pierre. Parmi les créations, on trouve 100% folle blanche (55€) et plus récemment encore un deux ans d’âge « La Sélection » (43€), une coupe toute jeune élaborée sur la demande d’un client américain. Why not ? Et puis il y a les grands classiques, le VSOP (34€) ou la Réserve des Ancêtres (112€), et là on touche les meilleurs qualités-prix de la place. Pour Noël, offrons du Dudognon !

www.maisondudognon.fr