Jadis à la traîne, le monde du vin est en train d’effectuer sa mue et de rattraper son retard technologique. La preuve ? De nombreuses applications viennent d’être lancées vous permettant de vivre le vin différemment.

Elles ont pour noms Oenocar, Abacchus, Living Wine Labels, Matcha ou bien encore Mywinesociety. Si vous ne les connaissez pas encore, cela ne saurait tarder. Car derrière toutes ces applications se cachent des outils qui vont vous permettre de voir l’univers du vin d’une autre manière. Et même là où vous n’imaginiez pas que ce soit possible. Living Wine Labels va ainsi vous permettre de donner littéralement vie à des étiquettes de vin. Comment ? En utilisant la technologie de la réalité augmentée. Treasury Wine Estates, l’un des très grands groupes viticoles mondiaux propriétaire notamment de la célèbre marque Penfolds, a lancé ce concept initialement pour sa gamme de vins australiens. Aujourd’hui étendu à 11 marques du groupe, 25 expériences différentes sont proposées avec toujours le même principe. Grâce à l’application dédiée, l’étiquette s’anime lorsqu’on la regarde via le smartphone. Selon les cas, les personnages se mettent à parler sur l’étiquette comme dans un film, des morts-vivants sortent de l’étiquette et viennent attaquer votre écran ou des montagnes viennent littéralement apparaître autour de la bouteille. De quoi créer un rapport tout nouveau, ludique, au vin.

Approfondissement des connaissances et mise en relation

Parfois, les applications sont plus classiques. A l’image d’Abacchus ou de Mywinesociety, ce sont des plateformes d’information sur le vin. Abbachus permet d’accéder à une gigantesque base de données, à des quiz mais également de créer ses listes de vins, de déposer des avis ou bien encore d’identifier des cavistes physiques autour de soi. Mywinesociety correspond davantage à un réseau social du vin où, après avoir créé votre profil, vous allez pouvoir discuter, partager des informations et des photos, recevoir des badges et même être mis en relation avec des sites marchands de vin. L’acte d’achat, évidemment au cœur des stratégies de ces applications. Certaines ont décidé de le faciliter telle Matcha qui met à disposition de l’amateur un sommelier virtuel avec lequel vous pouvez avoir une vraie discussion avec, à la clé, des recommandations d’achat. L’intelligence artificielle au service du vin.

Beaucoup plus simple, Oenocar propose d’associer achat en direct à la propriété et covoiturage. Ou comment se faire livrer son vin par un particulier qui se trouve près d’un vigneron qui vous intéresse et qui se rend en voiture vers votre domicile. Le monde du vin n’a pas fini de vous étonner !