(photo Millésima)
(photo Millésima)

Jamais la campagne de vente de vins en primeurs, version 2019, n’a été aussi active. Ces deux dernières semaines ont vu de nombreux domaines proposer leurs prix aux différents marchés. En termes de fixations des prix, impossible de définir une trame commune tant les cotations des marques sont désormais fluctuantes d’une stratégie à l’autre.

Ainsi, Château Talbot sort à 49 € PRC (Prix de Revente Conseillé) quand Château Gruaud Larose est commercialisé à 64,60 €, une hausse de 6,6 %. Toujours à Saint-Julien, Château Léoville Poyferré est lui offert à 77 € (+22 %).

À Margaux, Château Rauzan-Ségla entre sur le marché à 84 € (+ 36 %), Château Cantenac Brown est à 44,80 € (+ 14 %), Château Brane-Cantenac à 58,80 € (+ 7,7 %), Château d’Issan à 53,20 € ou encore Château Du Tertre à 34,30 € et Château Giscours à 51,80 € (+ 7,2 %).

À Pauillac, Château Pédesclaux est le plus précoce de la semaine à 35 € (+ 4 % ) quand Château Pontet-Canet, malgré le peu de rendement (moins de 10 hl/ha), s’offre à 98 €, une croissance modeste de 5%. Château Lynch-Bages suit à 105 €, une majoration de 20% (notons que Écho de Lynch-Bages et le Blanc de Lynch-Bages sont à 33,60 € tous les deux).

À Pessac-Léognan, Domaine de Chevalier rouge est sorti à 61,60 €, une évolution de 26% alors que le vin blanc du domaine à 81,20 €, fait un bond de 4 %.

Côté rive droite, l’effet marque est plus important. Ainsi, La Mondotte se trouve sur les tarifs des revendeurs à 194 € une progression de quelque 44,3% quand Château Canon-La-Gaffelière, appartenant également aux Vignobles Comtes von Neipperg, est offert à 72 €.

Château Canon, lui aussi, connait une augmentation importante de 27,3 % à 98 €, bien accueillie par les marchés tant le 2016 avait laissé une marge confortable aux négociants. Notons que Château Berliquet, désormais sous l’escarcelle de la famille Wertheimer de Chanel, est mis en vente à 37 €, une hausse modérée de 6% qui le place comme un beau rapport qualité/prix. Clos Fourtet croit de 13,3 % à 95,20 € alors que Château Soutard est inchangé à 41,67 € et Château Troplong Mondot semble réaliser la sortie la plus « intelligente » de la campagne à 86,80 €, une hausse de 4,6%.

Enfin, Château Beauséjour Héritiers Duffau-Lagarrosse est proposé à 105 € (+ 19 %) et Château Trotte Vieille, propriété de Philippe Castéja, négociant et fin connaisseur des marchés, reste stable à 70 €.

Côté « bonnes affaires », Vieux Château Saint André, de la famille Berrouet, situé sur l’appellation de Montagne Saint-Émilion, tient la corde avec un prix de 11,20 € pour une bouteille des plus intéressantes.
Les plus grandes marques devraient être commercialisées au début du mois de juin et ainsi clôturer la campagne.