C’est l’un des plus ambitieux projets techniques et architecturaux du vignoble bordelais. Le château Lynch Bages, emblématique cru classé de Pauillac, fait actuellement surgir de terre un chai pharaonique, conçu par l’architexte chinois Chien Chung Pei. « Terre de Vins » vous emmène sur le chantier…

Les infos fuitent, à droite, à gauche, mais la famille Cazes tente de maîtriser la communication à l’endroit du colossal chantier du prochain Château Lynch-Bages. « Nous n’avons encore fait aucun point presse, des photos prises avec des smartphones circulent mais nous restons discrets et préférons nous concentrer sur la bonne réalisation de ce chantier », confie Marina Cazes, fille de Jean-Michel et sœur du directeur général Jean-Charles.

La maquette est signée par l’architecte Chien Chung Pei et dessous les imposantes grues qui pointent le village de Bages, quelques chiffres donnent la mesure du chantier. La superficie du chai de vieillissement en sous-sol est de 3700 mètres carrés pour supporter deux vendanges compte-tenu des temps d’élevage. Au-dessus, le cuvier contiendra 80 cuves de tailles différentes contre 45 précédemment. Au centre du bâtiment sont disposées six cuves élévatrices de 100 hectolitres chacune pour que le vin circule sans le moindre traumatisme.

Les travaux, débutés durant l’hiver 2017, concernent les installations techniques du château et ce mois d’octobre a vu la fin du gros œuvre, c’est-à-dire la construction de l’ossature du chai. La nappe phréatique étant peu profonde et le chai plongeant à 8 mètres sous terre, ce fut une prouesse technique. « Mais nous avons relevé tous ces challenges hydriques sans encombres ! », explique Christophe Lapouge qui pourrait être un membre des ZZ Top mais qui n’est autre que le conducteur des travaux et responsable du gros œuvre chez Spie Batignolles (voir photo).

Cette première phase de travaux laisse déjà imaginer un bâti vitré très lumineux. Les prochains mois seront consacrés à la mise hors d’eau du site et dans un second temps à la mise hors d’air (portes, fenêtres…) Une centaine d’ouvriers est prévue à cet effet. De la terrasse, les visiteurs pourront alors jeter un œil sur l’estuaire. L’inauguration du nouveau Château Lynch-Bages est fixée à l’horizon 2020. La famille Cazes ne préfère pas donner de date, l’idée première est que le bâtiment soit opérationnel pour la vendange 2019. L’accueil du public, les petits fours, le cordon et la paire de ciseaux sont une autre histoire. La priorité est le vin.

Légendes des photos :
Photo 1 : La vue du vignoble donne une idée.
Photo 2 : Un premier aperçu de l’ensemble
Photo 3 : Les ouvriers ont affronté des trombes d’eau.
Photo 4 : Le gros oeuvre touche à sa fin.
Photo 5 : De la grue, la vue sur le toit est imprenable
Photo 6 : De la maquette à la réalité
Photo 7 : L’homme clef du gros oeuvre
Photo 8 : Ce bâtiment est avant tout au service du vin. Nicolas Labenne (Directeur technique), Jérôme Leroux (Maître de Chai), Christophe Lapouge, Franck Debrais (Chef de culture).