(Photo Vanessa Meyer)
(Photo Vanessa Meyer)

Mosaïque de terroirs combinés à des cépages typiques, l’Alsace offre des vins que l’on identifie immédiatement. Ici, les vins portent surtout les noms des sept cépages présents dans le vignoble. De l’opulence fruitée d’un gewurztraminer à la légèreté d’un muscat ou au racé sec d’un riesling, la gamme des blancs s’étale à l’infini. Depuis peu, les vignerons indépendants et les coopératives de la région produisent aussi des rouges à partir du pinot noir planté sur 10% du vignoble.
Second volet de notre escapade publiée dans le Terre de vins n°56, actuellement en kiosques.

Viser la pureté, obtenir un vin au plus près de ce qu’elles sont, Isabelle et Céline Meyer suivent ce credo lorsqu’elles élèvent leurs cuvées. À la tête de la propriété familiale de 25 hectares depuis 2009, ces deux sœurs, figures renommées, font chanter la terre, cisèlent et affinent leurs vins pour leur donner élégance et délicatesse. « Nous apprécions peu les vins trop riches, confie Isabelle, responsable de la vinification. Nous les aimons épurés, presque squelettiques pour qu’ils gardent fraîcheur et lumière. » À l’image de leur Riesling Dragon 2015 (22,20 €), dont la touche iodée s’associe parfaitement aux produits de la mer.
Spontané et droit, le style Josmeyer fait la réputation de la maison et de ses millésimes parfois qualifiés de « protestants », tant ils sont sans fioriture. Mais cette droiture n’enlève rien à l’émotion procurée par des vins élevés au naturel, dans un vignoble en culture biologique et biodynamique depuis 2000. Ici, les arômes authentiques se respirent dès l’entrée de la cave où les foudres centenaires se côtoient. Des notes épicées et fruitées, des parfums francs que l’on retrouve dans les bouteilles de riesling, muscat, sylvaner, gewurztraminer ou auxerrois. Des cépages parfois assemblés, comme dans l’originale Fleur de lotus (12 €), un vin idéal en apéritif ou avec une cuisine au wok. Phares de ce domaine qui boude un peu les pinots noirs, les blancs vendangés manuellement et élevés sur lies transmettent toute l’énergie de leurs terroirs situés en plaine et en coteaux.
Au-delà du flacon, la sensibilité rare de la famille Josmeyer touche tout le lieu. Dans la cours et le caveau de dégustation, les œuvres d’art se partagent l’espace. À l’initiative du papa Jean, la maison collabore avec des artistes de la région depuis 1987. Les étiquettes reproduisent des tableaux ou des photos et chaque cépage se définit par une couleur proche de ses caractéristiques. Ainsi, le froid riesling revêt le bleu, pour laisser le rouge à la sensualité du gewurztraminer ou du Peau rouge 2017 (12,40 €), un audacieux sylvaner. Artistes, les sœurs Meyer le sont aussi. Céline par les mots et Isabelle par le dessin. En témoignent les vers poétiques et les illustrations à la craie qui ornent les tonneaux, précisent la constellation, la position de la lune et les caractéristiques du sol au moment de la récolte. À savourer et à découvrir…

68920 Wintzenheim
03 89 27 91 90 – www.josmeyer.com