Raymond et Caroline Hage (photos : Luc Jennepin)
Raymond et Caroline Hage (photos : Luc Jennepin)

Berceau de l’humanité, Tautavel (Pyrénées-Orientales) – où fut découvert le crâne de l’un des plus vieux hominidés européens – rejoue la théorie de l’évolution autour de ses vins. Sur ces terroirs employés jadis à la production de vins doux naturels, l’AOP Côtes-du-Roussillon-Villages Tautavel rouge s’achemine à grands pas vers une reconnaissance en cru communal.
Dernier volet de notre escapade publiée dans le Terre de vins hors-série Sud actuellement en kiosques.

En 2007, il était venu à Tautavel visiter le musée de la Préhistoire lors de vacances familiales à Argelès-sur-Mer. Ces paysages « accroche-rétine » lui sont allés droit au cœur : Raymond Hage, Libanais d’origine, retrouvait dans cette vallée cerclée de falaises son village natal, Bkaatouta, accroché aux flancs de la montagne Sannine, le plus haut sommet du Liban. Un rêve se dessine, abordé furtivement, et qu’il n’a eu de cesse de concrétiser avec son épouse irlandaise, Caroline. En 2013, ce responsable grands comptes pendant vingt-trois ans chez Point P (groupe Saint-Gobain) en Île-de-France, fait le pari de la vigne et du grand air. « Mon grand-père cultivait des vignes, des oliviers, des figuiers. J’ai grandi dans ce paysage montagnard qui m’a forgé », retrace-t-il. Son BTS viti-œno décroché à l’Institut de chimie œnologie de Paris (ICOP), il acquiert en 2016 un domaine de 22 hectares où il décroche très vite le label HVE (Haute valeur environnementale). Le domaine est en conversion bio depuis 2017, les traitements lilliputiens. Raymond Hage a l’intransigeance des passionnés et n’hésite pas à prendre tous les risques pour faire un grand vin à Tautavel. « Je suis un ambassadeur au service du terroir. Mon travail de vigneron, c’est d’accompagner les terroirs de cette vallée sans en masquer la typicité », explique-t-il. Ces vins détiennent un peu, peut-être trop parfois, de la personnalité solaire de ce Méditerranéen. Les 2014 et 2015 actuellement commercialisés, deux millésimes de transition vendangés et vinifiés avec l’ancien propriétaire mais assemblés par Raymond Hage, sont opulents, à la puissance alcoolique affirmée autour d’un fruit mûr, marqués aussi par l’élevage bois. Un style à suivre avec la commercialisation, fin 2018, du premier millésime 2016 de Raymond Hage. Encore de la nouveauté à Tautavel.
66720 Tautavel
04 68 29 45 55
Site internet