(Photos F. Hermine)
(Photos F. Hermine)

L’alliance d’un expert en solutions digitales, Hubertus von Roenne, et d’un consultant en vins, Sébastien Burel, a débouché sur un concept inédit de boutiques éphémères pour amateurs de vin ultra connectés.

C’est une nouvelle histoire de vignerons, de puces et de bouteilles que nous content cette semaine en avant-première Sébastien Burel et Hubertus von Roenne qui ont créé la société Fermynt sur un concept inédit. Il s’agit d’alléger la partie achat avec des bouteilles connectées à partir d’un QR Code et d’une puce collée sur le flacon et de raconter l’histoire du vigneron qui l’a produite. Une innovation technologique via cette puce NFC développée par Hubertus, spécialiste en solutions digitales, et orchestré par Sébastien, spécialiste du vin et consultant. « Ça peut faciliter la vie des cavistes qui peuvent se concentrer sur le conseil clients puisque l’achat se fait en 3-4 clics avec envoi de la facture par mail et les stocks sont gérés automatiquement. Cela peut aussi permettre d’organiser la vente de bouteilles lors d’un événement ou d’installer des boutiques éphémères (pop-up stores si vous préférez), en France ou à l’étranger », comme celle en test cette semaine au 36 rue Etienne Marcel à Paris (4e). Une démarche éthique qui supprime l’utilisation du papier. Une quinzaine de vins sur le thème d’Earth, Wine & Fire, entre 9,99€ et 59€, sont présentés sur quelques tréteaux dans un décor customisé et racontent aux amateurs de vin possesseurs de smartphones les cuvées solidaires, les domaines, les caves, les hommes qui ont souffert des intempéries sur différentes appellations ou vins de France (domaine Henri Milan, Revelette, Cazottes, Giboulot…).

Une puce à domicile

Mais l’histoire ne s’arrête pas là. La puce NFC permet de garder le contact avec l’acheteur du flacon pour lui envoyer des messages personnalisés, le faire gagner à un concours, lui proposer des accords mets-vins, des conseils de service… Cette technologie sécurisée, non intrusive (pas de mail push, juste des informations quand le client sollicite sa puce) permet également de déterminer les préférences du consommateur pour lui proposer des vins correspondant à ses goûts ou l’informer des prochaines ventes. « Ce système peut s’avérer encore plus utile pour les spiritueux avec des propositions de cocktails dès que le consommateur flashe la puce à l’ouverture mais également en termes de traçabilité partout dans le monde » précise Sébastien. Cette « gamification » comme la définissent les deux comparses relève à la fois de l’outil marketing, d’une démarche de communication et d‘une aide à la vente. Fermynt devrait organiser pour cette première année une « tournée » du concept dans une demi-douzaine de lieux en France et peut-être dans des villes étrangères comme Berlin, Barcelone, Amsterdam… Une façon originale et moderne d’étoffer la communauté de gens connectés qui aiment le vin.

www.fermynt.com