Hier soir, à Bordeaux, les vins de Bergerac et Duras, accompagnés de mets typiquement périgourdins, ont enthousiasmé plus de 400 amateurs. Opération séduction réussie sous le signe de la « Périgord Attitude » !

Jolis vins, mets divins et ambiance conviviale étaient résolument les maîtres-mots de la soirée organisée par Terre de Vins, en partenariat avec les vins de Bergerac et Duras. Après un premier succès à Paris en mai dernier, 33 producteurs ont fait le déplacement hier soir au restaurant Le Familia à Bordeaux, pour faire découvrir leurs vins dans les trois couleurs, accompagnés de bouchées à base de sept mets périgourdins. Enthousiasme général !

C’est un directeur de l’interprofession des vins de Bergerac et Duras ravi qui expliquait la joie de cette venue périgourdine en terres bordelaises. « Bordeaux est notre capitale régionale, notre premier bassin de proximité. C’est une place où convergent les produits régionaux et une ville où beaucoup de gens viennent d’ailleurs et sont curieux, constate Vincent Bergeon. On vient avec nos vins et nos produits, c’est un cadeau qu’on amène ici ! »

Et les dégustateurs, venus en nombre, tant professionnels qu’amateurs, ne boudaient pas leur plaisir. Jean, qui ne rate pas une dégustation Terre de Vins, oscillait entre surprise et ravissement. « Je connais mal Bergerac et Duras, c’est une découverte totale pour moi, donc je suis venu sans aucun a priori. Je trouve que les vignerons travaillent bien, ils sont ouverts, prêts à communiquer sur leurs vins, et l’ambiance est conviviale, presque familiale, c’est très agréable ! »
Même enthousiasme du côté de la blogueuse Miss Vicky Wine, frappée par l’ampleur de l’engouement suscité par la dégustation. « Ces vins ne sont pas forcément très connus à Bordeaux, et cette manifestation est une super mise en lumière, très attractive ! Je suis bluffée par le monde, c’est vraiment un super rendez-vous populaire ! »
Élisabeth, étudiante à l’IPC, école de la CCI Bordeaux Gironde, qui avait déjà participé à la dégustation parisienne de mai, n’a quant à elle pas hésité à revenir, toujours avec entrain. « Ces vins sont un peu comme des cousins germains des bordeaux, avec les mêmes cépages, mais ils sont plus fruités, souples, et avec moins de bois, c’est déroutant. Ce sont des vins modestes mais avec de grandes qualités, les gens derrière leurs stands sont très sympas, c’est agréable à découvrir ! »