Dès ce mardi 9 et jusqu’au jeudi 25 juillet, de grandes figures de la musique classique sont accueillies dans les chais de propriétés classées de Bordeaux, pour des moments hors du temps. Atypique et magique.

« Chacun s’accorde à reconnaître qu’élaborer un grand vin, déchiffrer une partition ou interpréter une œuvre relèvent bien d’un même souci de perfection, d’une sensibilité commune, d’une pareille constance, d’un identique goût de la qualité, d’un sens égal de l’esthétique et du raffinement. » C’est en partant de ce postulat, et pour conjuguer sa passion de la musique, du vin et du patrimoine bordelais, que le pianiste Marc Laforet a créé en 2003 le Festival des Grands Crus musicaux. En son millésime 2019, cet événement itinérant déploiera neuf dates, mêlant dégustation de vin et concerts de solistes internationaux de la musique classique, au cœur de prestigieux domaines bordelais.

Le mardi 9 juillet, le concert inaugural se tiendra en plein air (20h30) au Couvent des Jacobins, grand cru classé de Saint-Emilion. La mezzo-soprano Béatrice Uria-Monzon et la pianiste Nathalie Steinberg, composeront une symphonie très « olé olé », entre répertoire espagnol (Garcia Lorca, Granados, Turina, De Falla, Obrador) et touche argentine (Guastavino). Le jeudi 11 juillet, ce sera au tour du pianiste polonais Piotr Anderszewski de proposer une programmation en or (Bach, Schumann, Beethoven) dans le cade du légendaire château d’Yquem, premier cru classé supérieur de Sauternes (dégustation à 20h, concert en plein air à 21h). Le lundi 15 juillet 2019 à 20h30, cap sur les Graves, au Grand cru classé Domaine de Chevalier, pour apprécier Schumann, Ravel ou Saint-Saëns, distillés par le pianiste Bertrand Chamayou. Dans les Graves toujours, pas une, mais deux dates au château Pape Clément. Le mercredi 17 juillet à 20h30, le jeune pianiste japonais Kotaro Fukuma balaiera un répertoire allant de Haydn à Schubert, Chopin, Bizet ou Tchaïkovski, alors que le lendemain, jeudi 18 juillet, le guitariste Emmanuel Rossfelder et le flûtiste Philippe Bernold marieront leur talent pour interpréter Giuliani, Ravel, Ibert, Tarrega, Villa Lobos, Piazzolla ou encore Bizet/Borne. Le samedi 20 juillet 2019 à 20h30, cap sur le Médoc, au château Lascombes, Grand cru classé de Margaux, pour une soirée emmenée par le violon de Nicolas Dautricourt et le piano du créateur du festival, Marc Laforet, interprétant avec autant de virtuosité Bach, Prokofiev, Stravinsky ou Franck. Les lundi 22 et mardi 23 juillet à 20h30, retour dans les Graves, au château Smith Haut Lafitte, entre le piano de Jean-Marc Luisada le lundi pour jouer Brahms, Schumann, Debussy et Chopin, et le duo Victor Julien-Laferrière au violoncel et David Kadouch au piano pour un mardi soir entre Beethoven, Mendelssohn, Janacek et Fazil Say. Pour clôturer en beauté ce millésime 2019 des Grands Crus Musicaux, l’enchanteur château d’Agassac réonnera le jeudi 25 à 20h30 des mélodies de Saint-Saëns, Debussy, Poulenc, Beethoven et Brahms interprétés par le clarinettiste Pierre Génisson et la pianiste Natacha Kudritskaya.

Plus d’infos et réservations : www.grandscrusmusicaux.com