(photo F. Hermine)
(photo F. Hermine)

D’après un sondage Opinion Way réalisé pour les Maîtres Vignerons de la presqu’île de Saint-Tropez, le premier sur la consommation de vin rosé l’hiver, 74% des consommateurs de vin boivent du rosé hors saison 15% en boivent même souvent), un chiffre qui passe à plus de 83% pour les consommateurs de 18-49 ans et sans grande différence entre hommes et femmes (2 points).

L’hiver, la consommation est à 47% pendant les repas (62% l’été), 29% à l’apéritif (vs 43%) et 17% lors d’un apéritif dinatoire (vs 21%). 36% de ces consommateurs de rosé hivernal privilégient apéritif et apéro dinatoire et pour ces occasions, l’écart se creuse entre hommes et femmes avec une surconsommation féminine (accrue l’été). Le premier critère de choix : On aime le goût du rosé (46%) avant de le choisir pour le mariage avec les plats (32%) ou l’apéritif (30%). Cette fois, ce sont les seniors qui sont surreprésentés pour le premier critère. Même en hiver, 40% des amateurs l’associent toujours au bord de mer, 38% aux afterworks mais pour une personne sur quatre, c’est le meilleur choix pour un repas gastronomique ou un diner en amoureux. Seuls 8% le plébiscitent sur une terrasse de station de ski. Les plus de 50 ans le consomment surtout à table, les moins de 50 à l’apéritif ou en soirée. Des chiffres qui tendent à confirmer la désaisonnalisation du rosé, même si il reste encore très dépendant de la météo.

Rosé au ski

Fort de ces enseignements, les Maîtres Vignerons de Saint Tropez qui fêtent cette année la 10ème édition limitée du Grain de Glace ont mis l’accent sur des animations dans les stations de ski alpines qui bénéficient d’une soixantaine de journées d’animations par an.. Ils y réalisent plus d’un tiers de leurs ventes. Un partenariat avec l’office de tourisme de Courchevel a été signé pour une présence accrue de l’opérateur tropézien sur les événements de la station à partir de janvier, notamment pour accompagner les sculptures de glace d’Orlinski dont le thème animalier correspond à l’édition limitée (un ours en 2018-19 après le tigre 2017-2018). Depuis son lancement, le succès du Grain de Glace ne s’est pas démenti : 15 000 bouteilles en 2008, 140 000 en 2018. Cet assemblage de cinsault, grenache et syrah tout juste sorti des cuves, fruité et aromatique sur une note légèrement épicée, est disponible depuis le 1er décembre (11,20€). L’union de coopératives et producteurs qui représente plus de 800 vignerons et 900 ha produit chaque année près de 4,5 M de bouteilles à 90% rosé.