Hier soir, la soirée « Fiers d’être Côtes du Rhône » s’est déroulée au sein de l’espace 4.40, à Lyon. Organisé par Terre de Vins, en partenariat avec Inter Rhône, l’événement mettait à l’honneur les vins des Côtes du Rhône et Côtes de Rhône villages, sans oublier les accords mets et vins.

A quelques jours de Lyon Tasting, une centaine de professionnels ont répondu présent à cet événement, dont des restaurateurs, représentants de caves ou encore sommeliers. Pour les vignerons présents, il s’agissait avant tout de faire découvrir des appellations ayant moins pignon sur rue à Lyon par rapport aux appellations septentrionales. Christophe Laidebeure, venu avec des Côtes du Rhône villages, représente la Maison Brotte, à Châteauneuf-du-Pape. Il explique sa présence : « Nous avons besoin d’être présents à Lyon, ville de la gastronomie. Même si l’offre est pléthorique, nous sommes persuadés qu’en venant du Sud nous avons quelque chose à apporter ».
Même son de cloche pour Benoît Fabre (domaine des Romarins), tout droit venu de Domazan, dans le Gard : « Nous sommes vignerons depuis quatre générations. Nous n’avons ni représentants ni cavistes. Nous travaillons beaucoup à l’export, c’est intéressant pour nous d’être à Lyon. Nos ventes sont plus des histoires de rencontres. Nous ne voulons pas vendre à n’importe qui ! »

Dégustations et échanges

Les participants pouvaient déambuler d’une dégustation à une autre, parmi une soixantaine de vins, en rouge, blanc et rosé. Certaines dégustations étaient libres, d’autres étaient guidées par un sommelier. A l’étage, un atelier créatif était proposé avec l’artiste Joe Cruz.
Trois chefs lyonnais orchestraient des accords mets et vins typiquemebt lyonnais : Williams Jacquier, chef MOF 1996 (voir interview), du restaurant Le Vivarais ; Jean François Jocteur, (Table et Vins d’Ainay) et Pierre Guichon, traiteur Chez Pierre. Au menu : quenelles de brochet à la sauce Nantua pour William Jacquier, salade lyonnaise revisitée, soufflés au fromage et tarte praline pour Pierre Guichon, douceurs et gourmandises pour Jean-François Jocteur.

Hervé Poussard, de la coopérative Vignolis, était aussi là pour faire connaître les activités viticoles : « À Nyons il n’y a pas que de l’huile d’olive. En plus de notre activité oléicole, nous produisons du vin, ce qui représente les trois quarts de nos adhérents ». D’ailleurs, la coopérative propose des packs qui associent huile d’olive et vin. Un peu plus loin, Jean Kint, vigneron (en bio) depuis seulement quelques années s’inscrit dans la même démarche : « J’ai racheté en 2011 des vignes à Rousset-les-Vignes, j’étais intéressé par le climat méditerranéen et par la diversité des vins qu’offrent les côtes du Rhône. Comme j’ai commencé il n’y a pas longtemps, cette soirée est bien. Je vends beaucoup en Belgique, à Paris, dans le Nord et dans les Alpes, c’est important que je puisse aussi développer les ventes à Lyon pour continuer l’exploitation » déclare le Bruxellois.

Jean-Baptiste Delteil, responsable marketing France d’Inter Rhône est satisfait de l’événement : « La soirée est un succès, nous avons pu mobiliser nos adhérents et proposer une belle sélection de vins. C’est la première fois qu’il y a des accords mets et vins à Lyon sous cette forme. Nous avons établi un point commun entre le vin et la restauration à travers l’héritage de la gastronomie et les traditions culinaires que les chefs parviennent sans cesse à revisiter ».

L’interprofession réfléchit d’ores et déjà à reconduire ce rendez-vous annuel, qui pourrait s’adresser aussi au grand public, en parallèle de Lyon Tasting.

Photos Aurélien Audy

AVIS AUX AMATEURS ET PROFESSIONNELS LYONNAIS !
Lyon Tasting vous donne rendez-vous les 10 et 11 décembre au Palais de la Bourse.

Informations pratiques
Lyon Tasting
Palais de la Bourse de Lyon (69002)

Samedi 10 novembre de 10h à 18h30
Dimanche 11 novembre de 10h à 18h

Réservez vos places dès à présent !