Après le côtes-de-provence Miraval rosé, succès mondial depuis 2012, la propriété des Pitt-Jolie à Correns (Var) en association avec la famille Perrin vient de lancer une nouvelle cuvée baptisée Studio by Miraval.

Le nom de la nouvelle cuvée du Château Miraval fait référence à un précédent propriétaire Jacques Loussier, un pianiste jazzman qui y avait fait construire en 1977 un studio d’enregistrement. Ce dernier était devenu mythique car s’y sont succédé des artistes tels que Maxime Le Forestier, Pierre Vassiliu, Indochine, Téléphone… et des vedettes internationales comme les Pink Floyd qui y ont enregistré The Wall (et ont déjà depuis une douzaine d’années leur cuvée attitrée issue des meilleures vignes du château), The Cure, le groupe Ange, Sade, Sting, The Cranberries, AC/DC (pour Blow Up Your Video)… « Ils venaient chercher dans ce studio qui existe toujours, au-dessus de la cave, une qualité de son différente, un grain unique, une inspiration…, commente Matthieu Perrin. Même après la vente du domaine à la fin des années 90 à l’homme d’affaires américain, Tom Bove (aujourd’hui propriétaire de plusieurs domaines provençaux dont La Mascaronne), le studio continua à accueillir quelques enregistrements jusqu’au milieu des années 2000, avant sa revente en 2008 au couple de stars Brad Pitt et Angelina Jolie qui l’a conservé malgré leur séparation en 2016.

En IGP Méditerranée et seulement en rosé

Au vu de la flambée des prix dans les appellations AOC de Provence, la famille Perrin, en joint-venture à 50-50 avec les Jolie-Pitt et chargée de l’élaboration et de la commercialisation des vins depuis 2013, a choisi de lancer ce nouveau vin uniquement en rosé et en l’IGP Méditerranée. Un assemblage de cinsault, grenache, un peu de rolle et surtout du tibouren, cépage côtier emblématique, que l’on retrouve notamment en appellation régionale Côtes-de-Provence Fréjus et qui apporte du bouquet, de la finesse et de la rondeur. Ce nouveau rosé, minéral et légèrement iodé sur des arômes de fleurs blanches et d’agrumes, est embouteillé dans un nouveau flacon élégant et gravé, plus fin que celui – rond et large – du Château, bouché par une capsule à vis (9,90€). Le vignoble du Château (une trentaine d’hectares sur les 600 que compte la propriété) produit environ 150 000 bouteilles en bio sur 2 appellations, côtes-de-provence et coteaux-varois-en-provence, et dans les trois couleurs (un rosé, deux blancs, un rouge). Elles sont commercialisées dans 80 pays, en priorité aux Etats-Unis (40%° et sur le marché français (20%).

A marier avec des salades estivales, grillades, paella, moussaka, planchas…