De gauche à droite, Micael Morais, Mattia Angius, Régis Gabillard, Dimitri Nalin, Carole Ferron, Maxime Resse, Yann Satin, Gaëtan Bouvier et Bastien Debono. (photo JB)
De gauche à droite, Micael Morais, Mattia Angius, Régis Gabillard, Dimitri Nalin, Carole Ferron, Maxime Resse, Yann Satin, Gaëtan Bouvier et Bastien Debono. (photo JB)

La sélection organisée à Paris a permis de tester les connaissances de professionnels passionnés par les vins de Porto et de la vallée du Douro. Les deux dernières étapes de ce concours à thème auront lieu en octobre.

Créé en 1988 et remporté alors par Serge Dubs, futur Meilleur sommelier du monde, le Master of Port est un concours qui connaît cette année sa 18e édition. Vingt-quatre sommeliers venus de toute la France et même de Suisse ont relevé le défi et rallié Paris, ce lundi 29 avril, pour vivre la phase de sélection.

Trois épreuves écrites (commentaire de dégustation, QCM et questionnaire illustré par un diaporama) ont suffi pour établir une hiérarchie et désigner ceux qui pourront disputer la demi-finale le dimanche 20 octobre prochain, à Paris, et enchaîner, pour les meilleurs d’entre eux, avec la finale prévue le lendemain. S’ils étaient onze à ce niveau il y a deux ans, ils ne seront que neuf cette fois à caresser l’espoir de succéder à Julia Scavo, la première femme à remporter l’épreuve. Il s’agit de Mattia Angius (Bistrot du Sommelier à Paris), Gaëtan Bouvier (Restaurant de l’Institut Paul-Bocuse à Ecully), Bastien Debono (Restaurant Yoann Conte à Veyrier-du-Lac), Carole Ferron (Le vins’Coeurs à Triors), Régis Gabillard (Les caves de Joseph à Rennes), Micael Morais (Tomy & Co à Paris), Dimitri Nalin et Maxime Resse (La grande maison à Bordeaux) et Yann Satin (sommelier conseil à La Touquet) qui ont tous bénéficié des encouragements de l’ambassadeur du Portugal venu assister à l’annonce du résultat.
On notera justement que seuls quatre des demi-finalistes de 2017 sont encore présents à ce niveau aujourd’hui. Deux d’entre eux, Gaëtan Bouvier et Micael Morais avaient d’ailleurs atteint la finale et bénéficient sans doute d’une expérience supplémentaire.