(Photo F. Hermine)
(Photo F. Hermine)

Chaque jour jusqu’à la fin du mois d’août, retrouvez un itinéraire dans le vignoble français : de bonnes adresses sélectionnées par l’équipe de « Terre de Vins » à l’occasion du hors-série Œnotourisme paru en avril 2019. Quinzième étape : direction le Cap Corse.

Art et caveau
Le père d’Henri Orenga de Gaffory a créé le domaine sur 23 hectares au début des années 70 après être sorti de la cave coopérative fermée quelques années plus tard. Aujourd’hui, le domaine en compte une soixantaine dans la plaine de Poggio d’Oletta. Henri a replanté de vieux cépages – aleatico, minustellu, carcagjolo nero –, et investi dans la modernisation de la cave. Ce passionné d’art contemporain ne manque pas d’exposer chaque été des artistes, peintures, sculptures, collages, photos… dans le caveau aménagé en véritable galerie d’art. Le domaine a profité de ses 50 ans pour sortir l’an dernier une nouvelle gamme Signature (25 €), déclinée en blanc (vermentinu) et en rouge (niellucciu).
Visites du chai et dégustations commentées lundi et vendredi à 10 h 30 sur réservation.
Domaine Orenga de Gaffory – 20253 Patrimonio
04 95 37 45 00 – orengadegaffory.com

La fête aux vins et à San Martinu
Chaque 11 novembre, on célèbre à Patrimonio la San Martinu, fête patronale des vins de l’appellation sans doute la plus emblématique de Corse et qui compte une quarantaine de domaines. Le dimanche matin, tous les vignerons, villageois et visiteurs se retrouvent en l’église baroque de Patrimonio, avant la redescente en procession vers le village en compagnie de la confrérie locale en grande tenue. On accompagne le tonneau du dernier millésime à mettre en perce avec bénédiction du vin nouveau et intronisation de personnalités. Les productions des domaines sont offertes à la dégustation au théâtre de verdure, accompagnées de veaux et cochons à la broche, charcuteries et fromages locaux. Quelques caves ouvrent leurs portes, des piques-niques sont organisés dans les vignes, une veillée autour du feu traditionnel se tient à la Maison des Vins, au centre du village.
San Martinu – 20253 Patrimonio

Une cave dans la caserne des pompiers
Les fées de Patrimonio se sont incontestablement penchées sur son berceau. Nicolas Mariotti-Bindi, jeune vigneron talentueux sans vignes, aidé par Annette Leccia, Antoine Arena, Henri Orenga de Gaffory… est désormais à la tête d’une quinzaine d’hectares travaillés en bio. Il s’est installé dans une ancienne cave coopérative reconvertie en caserne de pompiers avant d’être abandonnée pendant dix ans. Nicolas, passionné par les cépages corses, multiplie les essais et les cuvées, travaillées avec un minimum de sulfites ajoutés. Des vins originaux, comme le rouge Mursaglia bio et vieilli un an en œuf béton (23,50 €), le rosé Uve Miste au parfum de fenouil et de pain d’épices (15 €) ou le Malvasia di Passito, un vermentinu passerillé aux arômes de cédrat, de fruits jaunes et d’encaustique (25 €). Visites sur rendez-vous.
Domaine Nicolas Mariotti-Bindi – 20253 Oletta
06 12 05 24 59

Chez les Américains
Les Pieri, Jean-Paul et Joëlle, ont racheté aux enchères il y a une trentaine d’années la maison abandonnée de riches Américains au nord de Bastia et ont entrepris de la restaurer progressivement. Leur fils, Julien, qui a grandi dans cette immense bâtisse, en a fait un établissement de charme à l’image de la Corse, avec piscines, salon-bibliothèque, jardin sous les palmiers… Une quarantaine de chambres désormais (à partir de 129 €) à quelques pas de la marina d’Erbalunga (on voit la mer du 2ème étage) avec, depuis l’année dernière, un restaurant, de cuisine corse bien sûr, à base uniquement de produits fermiers et de pêche locale (menu à partir de 28 €) avec une belle terrasse et une nouvelle salle de restaurant à cheminée. Ouvert de fin mars à mi-novembre.
Castello Brando – 20222 Brando
04 95 30 10 20 30 – castelbrando.com

Vignes avec vue sur mer
Tout le monde connaît Lina en Corse. Elle a fait perdurer jusqu’à maintenant la célèbre foire aux vins de Luri, dans le Cap Corse, et on voit souvent, sur papier glacé, ses vignes face à la Méditerranée balayée par les vents, sa parcelle de muscat petits grains en surplomb de la côte découpée et les pieds d’alicante de son grand-père. La vigneronne fait visiter son nouveau caveau, face à la mer en bord de route, et ses vignes (sur rendez-vous, à partir de 6 €, 15 € avec cédrat confit, fromages et charcuteries corses – de la vraie, insiste-t-elle – et des canestrelli du village). L’occasion de goûter la jolie cuvée Marine en Coteaux du Cap Corse blanc, un vermentinu minéral et iodé (22,50 €), et son muscat petits grains, fruité et croquant (21 €). L’été, la cave accueille des conférences philosophiques.
Domaine Pieretti – 20228 Luri
04 95 35 01 03 – vinpieretti.com

Carnet Pratique

Bien dormir

La Roya
Un établissement de rêve, au fond du golfe de Saint-Florent : piscine avec vue sur mer, comme le salon détente, idéal pour admirer le coucher du soleil. Une vingtaine de chambres spacieuses et élégantes, certaines portant le nom des célébrités qui ont l’habitude de fréquenter l’endroit (Marie-Anne Chazel, Line Renaud, Muriel Robin…), à partir de 160 €. Restaurant gastronomique étoilé (menu à partir de 58 €), avec désormais le chef David Chauvac, proposant une cuisine aux influences méditerranéennes et aux accents asiatiques. Belle carte des vins mais à prix palace (9 € le verre de patrimonio).
20217 Saint-Florent
04 95 37 00 40 – www.hoteldelaroya.com

Bien manger

La Gaffe
Restaurant au bout du quai de Saint-Florent spécialisé dans les poissons et fruits de mer, repris par Yann Le Scavarec, l’ancien chef du Roya de l’autre côté de la baie. Les noms des fournisseurs locaux sont en première page de la carte. Plus de 80 références de vins corses dont la moitié de blancs, cuisine de la mer oblige, et à prix très raisonnables. Verre à partir de 6 €, bouteille à partir de 30 €. Menu inspiration (4 plats) à 55 €. Mention spéciale pour les pâtes à l’araignée et le thon rouge ikejime, spécialités maison.
20217 Saint-Florent
04 95 37 00 12 – www.restaurant-saint-florent.com

Le Flor
Nouvel établissement face à la mer, à l’entrée du village de Saint-Florent. Une cuisine terre-mer résolument méditerranéenne avec une cave à vin faisant la part belle aux producteurs locaux. Magnifique bar lounge sur le toit-terrasse face à la mer pour un cocktail ou un apéro-tapas (verre de vin à 6 €), idéal pour admirer le coucher du soleil.
20217 Saint-Florent 04 95 32 63 49
www.restaurantflor.com

A Sparterra
C’est le restaurant de plage de l’hôtel Misincu, nouveau 5 étoiles au sommet de la colline qui a remplacé le mythique Caribou. Une magnifique paillote tout en bois démontable sur la plage de Misincu, dans le Cap Corse, avec vue panoramique sur la Grande Bleue et tables en bois ombragées de canisses. Braseros à partir de 32 €. Ne manquez pas l’apéritif maison vin blanc à la crème d’immortelle.
20228 Cagnano – 04 95 35 21 21

Incontournables

Épicerie Scotto
Établissement incontournable en haut de la rue principale de Saint-Florent, à l’accueil souriant et proposant d’excellents produits corses à prix d’épicerie fine : charcuteries, fromages, fruits et légumes, canestrelli, huiles d’olive… vins, liqueurs et whisky, corses aussi. Une caverne d’Ali Baba.
20217 Saint-Florent – 04 95 37 00 47

Brasserie Ribella
Pierre-François Maestracci a fait revivre sur le domaine familial sa propre brasserie et sort chaque année des spécialités de bières revendiquées « autonomes et innovantes », toujours en bio, comme la Ribella, produit phare, mais également des séries limitées à la châtaigne, au cédrat, au miel de maquis… et, en 2018, au moût de niellucciu.
20253 Patrimonio
06 23 16 41 25 – www.ribella.fr