Tout en restant fidèles à l’esprit familial et au savoir-faire qui ont fait leur réputation, les châteaux Fonréaud et Lestage, fleurons familiaux de l’appellation Listrac-Médoc, vivent une année riche en évolutions.

Arrivée de la quatrième génération familiale sur les propriétés, travaux d’envergure, lancement de la cuvée blanche du château Lestage, ouverture à l’œnotourisme… Certaines années s’inscrivent dans les annales à l’échelle d’un vignoble. Et les millésimes 2016-2017 font partie de celles-là pour la famille Chanfreau, à la tête des crus bourgeois châteaux Fonréaud et Lestage, deux propriétés chacune d’une cinquantaine d’hectares qui se font face sur la route menant de Bordeaux à Listrac-Médoc.

Afin de continuer à écrire l’histoire familiale commencée à Listrac en 1963, deux des fils de Marie-Hélène et Jean Chanfreau, Guillaume, 32 ans et Loïc, 30 ans, tous deux ingénieurs des arts et métiers de formation, ont fait leur entrée sur les propriétés à la rentrée 2016 aux côtés de leurs parents et de leur tante Caroline. Un passage de relais en douceur, avec l’ambition de « conserver ces propriétés familiales, et de créer une continuité en allant encore plus dans les détails » précise Jean Chanfreau. Si les deux frères interviennent tous deux dans l’élaboration du vin avec l’équipe en place, Guillaume s’investit plus sur la partie technique et Loïc sur le développement commercial.

Nouvel envol

De concert avec cette évolution familiale, l’outil technique se renouvelle lui aussi. Dans les anciens bâtiments rénovés de château Lestage, un nouveau cuvier-chai a été inauguré pour la vendange 2016. « Alliant performance et esthétique », avec ses cuves en inox poli et son intérieur tout en sobriété, il permet une gestion parcellaire plus pointue. C’est d’ailleurs dans ce chai qu’a été vinifié le millésime 2016 de « La Mouette », cuvée blanche du château Lestage abandonnée dans les années 1950 et relancée sur ce millésime (distinguée dans notre dossier dégustation sur les bordeaux blancs dans Terre de Vins n°48 de juillet/août). Petite pépite dominée par le sauvignon, elle est produite à seulement un millier de bouteilles en 2016 (18€), mais sa quantité devrait tripler dès le millésime 2017.

En terre de rouges, le blanc est l’une des spécificités historiques des vignobles Chanfreau avec des vignes blanches présentes sur les deux propriétés dès le début du XIXe siècle, ensuite disparues du fait des aléas climatiques. Cette tradition a été remise au goût du jour dès 1988 avec la création de la cuvée blanche du château Fonréaud « Le Cygne », assemblage de 65% sauvignon, 20% sémillon, 15% muscadelle produit à environ 20 000 bouteilles (18€). Emboîtant le pas à Lestage, le millésime 2017 de Fonréaud en rouge comme en blanc sera lui aussi produit dans un cuvier au nouveau visage, « plus ouvert, avec plus de profondeur, doté de dix nouvelles cuves en inox, pour un gain de fonctionnalité » détaille Jean Chanfreau.
Ces évolutions menant vers une viticulture de précision se doublent d’une préoccupation environnementale omniprésente de longue date et couronnée en 2015 par l’obtention de la certification « Terra Vitis », référente en terme de viticulture durable.

Cap sur la communication

Ce nouveau visage de leur patrimoine familial, les Chanfreau ont à cœur de le faire découvrir largement. Car, comme l’affirme Loïc Chanfreau, « nous commençons à être une marque, et cette marque, il faut la faire vivre ». Pour réussir cette mission, le jeune homme en est persuadé, « rien de tel que d’être au contact des clients.» Et ce, que ce soit en continuant à communiquer auprès des professionnels (notamment lors des primeurs, et par le biais de l’Union des Grands Crus dont est membre le château Fonréaud), mais aussi en augmentant la visibilité auprès du grand public, en présentiel sur les salons et virtuellement via les réseaux sociaux (Facebook, Instagram).

Autre axe fort de développement, l’ouverture à l’œnotourisme, appelée à monter en puissance. Depuis cette année 2017, est proposée en plus de visites-dégustations sur chacune des propriétés (sans RDV, 5€) et des visites « architecture » des deux domaines (8€), une offre combinée de visite-dégustation de Fonréaud et Lestage commercialisée en ligne via Bordeaux Wine Trip (12€). En axant leurs efforts sur le tourisme, les Chanfreau ont notamment la volonté d’accroître la vente directe à la propriété. Et ce n’est que le début. En ligne de mire, à plus long terme, un développement encore accru de l’offre oenotouristique ainsi que de la partie réceptive, notamment grâce à l’aménagement d’une boutique à Fonréaud, ainsi que de salles de séminaire et de réception à Lestage. Mais tout en nourrissant ces belles ambitions pour la promotion des vignobles familiaux, loin de penser « solo », la famille Chanfreau a aussi à cœur de « porter plus globalement Listrac, avec une carte à jouer sur l’aspect petite appellation, sur le côté familial, et sur la synergie. » 100% Listrac gagnant !