(photos JM Brouard)
(photos JM Brouard)

L’artiste a dévoilé une nouvelle cuvée « à la gloire du Chat » en partenariat avec l’enseigne Lidl France à l’occasion de la nouvelle édition du Salon de l’agriculture.

Philippe Geluck fait partie de ces Belges que nous autres Français avons définitivement adoptés. Comment ne pas tomber sous le charme de la personne, évidemment, mais aussi de son chat à l’humour toujours décalé mais bien ancré dans le quotidien ? D’ailleurs, celui-ci va fêter cette année ses 34 ans, autant dire une éternité en âge chat. C’est en 1983 que Philippe Geluck a jeté les traits de son compagnon félin pour la première fois. Et assez rapidement, dès 1986, il a traversé la frontière pour venir égayer les pages du journal Sud-Ouest. Pas étonnant que chez « Terre de Vins », dans le giron du groupe de presse, nous continuions aujourd’hui à ouvrir nos colonnes aux facéties du matou. Vous l’aurez compris, l’animal est fidèle. Il apparaît également depuis l’an 2000 sur des bouteilles de vins et des Bibs de Bordeaux. Tout cela au hasard d’une rencontre avec Jean-Christophe Icard, viticulteur de l’Entre-deux-mers. De l’amitié et du respect mutuel des deux hommes est née une aventure félino-vinique, la cuvée « à la gloire du chat ».

Un chat qui aime le bon vin

Sans surprise, Philippe Geluck est régulièrement sollicité pour apposer les griffes de son chat sur divers produits. Mais l’homme n’imagine pas une seconde vendre l’âme de sa créature au plus offrant. Il veut « travailler avec des personnes ayant la même éthique et les mêmes valeurs ». Quand Lidl France est venu le voir il y a 3 ans pour distribuer des cuvées siglées « le Chat », il a tenté l’aventure car, comme il aime à le rappeler, il a « initié une collaboration avec des passionnés de vins, curieux, toujours en recherche de nouveautés ». D’ailleurs, l’entente entre les deux parties est évidente ce qui a permis la réalisation de nombreux projets. Le chat avait déjà orné les étiquettes d’un vin rosé du mois, mais aussi celle d’un rosé canicule l’année dernière et d’un rosé premier fin 2016. Le voici de retour sur un vin rouge « à la gloire du chat ». 36000 bouteilles d’un Entre-deux-mers à dominante de merlot (60%) produit évidemment par le complice Jean-Christophe Icard. Un vin au très bon rapport qualité-prix (4,99€) à l’image du chat : rond, goguenard et fort sympathique avec un fruité généreux et des tannins veloutés. Un projet né en novembre dernier et déjà opérationnel, les 1500 magasins de l’enseigne proposant cette cuvée depuis mercredi et jusqu’à épuisement des stocks.