(Photo Millésima)
(Photo Millésima)

Depuis quelques semaines déjà, le marché attendait les marques les plus emblématiques de Bordeaux avec, il faut le dire, une petite appréhension quant à des cotations en hausse. Nous sommes donc fixés avec une salve de sorties des plus intéressantes.

En rive droite, Château La Violette, à Pomerol, est mis sur le marché à 245 € PRC pour une quantité de production très limitée alors que Château Le Gay, toujours à Pomerol et appartenant au même propriétaire, est à 98 € PRC.

Dans le Médoc, Château Ducru-Beaucaillou à 162,40 € PRC voit son prix croitre de 16% (La Croix Ducru-Beaucaillou est commercialisée à 39,20 €), Château Pichon Baron reste, lui aussi, dans une progression mesurée à 133 € PRC, une hausse de 18,8%. Par contre, les autres étiquettes de renom voient leurs prix largement réévalués. Ainsi, Château Léoville Las Cases fait un bond de 25% à 205 € PRC, Château Cos d’Estournel est revalorisé de 33% à 168 € PRC (le vin blanc du domaine est proposé à 107,80 € PRC soit + 10%) et Château Pichon Longueville Comtesse de Lalande s’offre la palme de l’augmentation avec une progression de 47% à 156 € PRC, une augmentation bien accueillie par les marchés (notons que Réserve de la Comtesse est à 37,50 € PRC). La sortie de dernière minute où Château Montrose à Saint-Estèphe affiche ses ambitions avec un prix de 147 € PRC pour le grand vin (+ 31,3%) et de 35 € PRC pour La Dame de Montrose, une hausse de 13,6%.

À Pessac-Léognan, Château Smith Haut Lafitte rouge est distribué à 92,40 € PRC, une croissance de 18% quand le vin blanc maison est à 96,60 € PRC (+ 3 %). Château Haut-Bailly est sorti sur les marchés à 98 € PRC une valorisation de 16,7% par rapport aux prix du millésime 2017 tandis que Haut-Bailly II, le nouveau nom de La Parde de Haut-Bailly, à 28 € PRC est un très beau rapport qualité/prix.

Enfin, ce jour, Château La Mission Haut-Brion est commercialisé à 294 € PRC, une progression modérée de 5% quand le vin blanc est lui proposé à 550 € PRC, un prix identique à celui de l’année dernière. Même tendance pour les vins du Prince de Luxembourg, où Quintus, à Saint-Émilion, avec un prix de 110 € PRC connait une hausse mesurée de 5,5%, alors que Dragon de Quintus est à 32,20 €, et où La Chapelle de Mission Haut-Brion rouge à 69 € augmente de 2,1 %.