Du célèbre château Pavie (saint-émilion 1er grand cru classé ‘A’), à châteaux Pavie-Decesse et Monbousquet (saint-émilion grands crus classés) en passant par Bellevue-Mondotte (saint-émilion grand cru), Clos des Lunelles (castillon côtes-de-Bordeaux) ou Esprit de Pavie (bordeaux), le point de vue sur le millésime du directeur général de château Pavie, Philippe Develay.

« C’est un très grand millésime pour nous, il est réussi partout. On n’a rien eu de négatif, et au contraire, chaque vin est différent et a exprimé de façon idéale son terroir compte-tenu du millésime. Pour Pavie 2018, les mots-clés sont l’élégance, l’équilibre entre beaucoup de fruit et de minéralité liée au terroir calcaire, entre des tanins très doux et soyeux, et en même temps un potentiel de garde très important, entre la finesse et la puissance, entre les différents cépages avec un peu plus de 50% merlot et un peu moins de 50% cabernet dans l’assemblage. A Pavie-Decesse et Bellevue-Mondotte, on a une très belle concentration et une très grande mineralité liées à leur provenance du plateau calcaire de Saint-Émilion. On a aussi des tanins très doux. Je crois d’ailleurs que ces tanins soyeux sont une caractéristique transversale de nos vins cette année. A Monbousquet, on retrouve sur le rouge la typicité avec un nez très épicé, beaucoup de fruit et là encore des tanins très doux, très fins, qui n’assèchent pas la bouche. En blanc, on a un profil très aromatique, apporté par les sauvignons blanc et gris. En côtes-de-castillon, c’est un grand millésime de Lunelles avec de la concentration, du fruit, de la minéralité pour ce vin qui vient aussi d’un terroir argilo-calcaire. Assemblage de vignes en côtes-de-castillon et saint-émilion, Esprit de Pavie a un magnifique équilibre, c’est un vin très aromatique avec beaucoup de fruit et une belle concentration. »