Sketchs malicieux de vie de couple, Facebook actif, boutique online, événements décalés. Clérambault, la marque décomplexée de la cave de Neuville & Buxeuil, propose une nouvelle approche du champagne. A découvrir samedi 13 mai à Paris pendant notre événement « Champagne Tasting ».

« Le champagne, ce n’est pas la boisson de papa-maman obligée à la communion du petit. Pas de ringardisation. Il faut ouvrir le champagne à tous les moments de la vie. » En trois phrases Stéphane Jacquet, le pétillant directeur de la cave de Neuville & Buxeuil (80 adhérents, 175 ha), livre son crédo. Dont acte. Depuis 2010, cette petite cave dynamique de la Côte des Bar (sud Champagne) a complètement repositionné sa marque Clérambault. Démarche externe, « c’est un champagne qui plaît aux 35-50 ans, urbains, très connectés, qui aiment se faire plaisir ». Démarche interne, « la marque traduit l’esprit de la cave, nos coopérateurs adhèrent à fond ».

Exit blasons, or à chaud ou siècles de tradition. Clérambault se présente clair et carré, avec en leitmotiv un C bien campé et une touche rose fuschia. Pourquoi le rose ? La couleur est peu courante dans l’univers du champagne, mais surtout elle rappelle que la cave, est championne de vins rouges (15 % des volumes), avec une spécialité de pinots noirscaviar très prisés pour la production de champagnes rosés au fruité éclatant.

Les signatures gustative et visuelle posées, reste à le faire savoir. En 2013, Clérambault confie sa communication à l’agence Ze Truc à Troyes. Cela tombe bien, les jeunes qui la composent rêvent d’appliquer leurs idées numériques bouillonnantes à une boisson qu’ils adorent (le champagne…). En 2014, Clérambault entre sur les réseaux sociaux. 240 fans en juin, 17300 aujourd’hui. En parallèle, la boutique on-line est créée (40 000 € en 2016, avec une progression régulière de 20 % chaque année).
Une complicité digitale malicieuse s’instaure entre Clérambault et ses adeptes, relayée par des événements décalés (défilé de mode dans le quai de réception du raisin ; petits concerts et soirées « Effervescence d’un soir » ; dégustations virales ClairaWARE & TUPPERbault…), des bouteilles « customisées » par le street artiste Sébastien Argadol. Sur la toile fleurissent les rendez-vous numériques comme la web-série « Cécile & Eric » qui met en scène le champagne Clérambault dans des court-métrages de la vie quotidienne d’un jeune couple, façon « Un gars, une fille ».
La communication fait mouche et buzze sur la toile. « Nous n’avons pas un réseau d’agents, il faut travailler avec nos armes. C’est le numérique et les bonnes idées», sourit Stéphane Jacquet qui sait que les arbres ne montent pas au ciel, mais vise 150 000 bouteilles de Clérambault via une commercialisation digitale. « Cela voudra dire qu’on se sera bien amusés d’ici là ! ».

« Terre de vins » aime…

Tradition : 85 % pinot noir, 15 % chardonnay. Une robe or aux reflets paille, il croque la gourmandise d’un abricot bien mûr, acompagné de fleurs mélifères au nez, sous forme sorbet compoté en bouche. Très rond et suave, il finit sans agressivité. Apéritif d’été par excellence. 16,90 €.

Carte noire : 1/3 pinot noir, 1/3 chardonnay, 1/3 pinot meunier. Or pâle aux reflets nacrés. Il évoque des arômes caressants, suaves et moelleux mêlant les fleurs blanches, la gâche briochée et le beurre frais. La bouche est plus structurée, un rétronasal de chair de fruits blancs à noyau et un amer dynamisant de finale type peau de pomelo. Le champagne de tous les cocktails. 18,30 €.

Rosé brut : Très précisément 83,70% de pinot noir (dont 13% de vin rouge) 15,10% de chardonnay et 1,20% de pinot meunier. Un teint rose orangé délicat qui évoque l’intérieur de certains coquillages. Attention pour autant, au nez et en bouche, ce n’est pas un rosé pâlichon ! Arômes floraux de glycine, un peu fraise ; la bouche est charnue, elle passe carrément à la confiture de framboise, feuilles de mûre. Un rosé de tempérament qui aura son mot à dire sur des poissons marinés, de la chair et de la mâche, voire même après aération (légères notes fumées), sur une viande blanche grillée. 20,20 €.

www.champagne-clerambault.fr

Retrouvez les champagnes au salon Champagne Tasting le samedi 13 mai 2017 à l’Espace Cambon, Quartier Madeleine. Réservez vos places ci-dessous.