Jean-Luc, Anne et Laure Colombo.
Jean-Luc, Anne et Laure Colombo.

La famille Colombo vient de fêter les 30 ans de la maison rhodanienne en organisant les Automnales début novembre, sur le thème des États-Unis.

Les Colombo ont fêté leur 30 ans sous le tipi. Il s’y déroulait le week-end dernier un festival œno-gastronomique entre les vignes de Cornas et sous une grande tente installée pour l’occasion devant la nouvelle cave qui rassemble depuis cet été vinification, élevage, stockage et bureaux sans compter le bureau historique d’analyse-conseils d’Anne et Jean-Luc Colombo. Au programme pour les invités, chefs, sommeliers, clients, cavistes, importateurs…, visite commentée des coteaux escarpés avec vue panoramique sur le Rhône, démonstration du travail du sol à cheval, histoire du domaine à travers une verticale de la cuvée des Ruchets, notamment le 1987, premier millésime de Anne et Jean-Luc, le 1997, le 2007 et le 207, vinifié par leur fille Laure. Trois jours rythmés par les Maîtres cuisiniers de France Nord Amérique, des chefs emblématiques comme Ariane Daguin, fondatrice de D’Artagnan, fournisseur des grands chefs d’Outre-Atlantique, et Dominique Crenn de l’Atelier Crenn de San Francisco, élue meilleure chef du monde en 2016 par le World Best Restaurants, ainsi que des chefs français qui revisitaient la cuisine US.

La 5ème édition du Trophée Colombo du Goût récompensait la mise en valeur des accords mets-vins. En lice une dizaine de sommeliers américains et une dizaine de l’Hexagone; en finale, Medhi Benhalida de la Villa Florentine à Lyon et Erik Segelbaum du Star Restaurant Group de Philadelphie. C’est le second qui l’a emporté après les épreuves de décantage dans les carafes Riedel et d’accords mets-vins commentées pour une volaille accompagnée d’un Cornas Terres Brûlées 2014, Les Ruchets 2007 et un Saint-Peray Belle de Mai 2016.

Terre de Vins a aimé :
La cuvée des Ruchets est le premier vin vinifié par les Colombo quand ils se sont installés à Cornas (Ardèche) au milieu des années 80. « A l’époque, c’était presque un vin de garage, quelques pièces produites à partir des vieilles vignes qui avaient déjà plus de 60 ans, sur un hectare au cœur du coteau des Chailles, sur un sol granitique, se souvient Anne Colombo. C’était Alain Voge qui nous avait conseillé de l’acheter ». Le vin est élevé en fûts de 20 à 24 mois.
Les Ruchets 2007 : Un millésime que Laure défini comme une année classique de Cornas mais à l’équilibre surprenant. Un vin élégant sur des notes de cassis, violette sur une note de camphre et d’épices.
Les Ruchets 1997 : Un millésime compliqué mais encore frais sur des arômes torréfiés de café et cacao et des notes de cuir et de fruits noirs sur une note boisée.
Les Ruchets 1987 : Le premier millésime des Ruchets. Des arômes de cuir brut, moka sur des notes animales et d’humus.