Charles-André Charrier et Gérard Lambert ont dévoilé le millésime 2012 de la cuvée des sommeliers de Savoie – Alpes – Bugey. (photo DR)
Charles-André Charrier et Gérard Lambert ont dévoilé le millésime 2012 de la cuvée des sommeliers de Savoie – Alpes – Bugey. (photo DR)

Les membres de cette association régionale de l’Union de la sommellerie française ont choisi d’associer leur image à celle des caves de Seyssel Lambert pour signer une bouteille à leur nom.

Dynamisée par l’arrivée à sa tête de Charles-André Charrier, chef sommelier au restaurant gastronomique de L’Abbaye de Talloires, l’Association des sommeliers de Savoie – Alpes – Bugey est aujourd’hui l’une des entités les plus actives de l’UDSF. Sorties dans les vignobles et dégustations thématiques rythment ses activités au cours de l’année. Mais elle ne s’arrête pas là.

« Il y a trois ans, afin de nous faire connaître plus largement et de recueillir des fonds pour financer nos actions, nous avons lancé l’idée de créer une cuvée à notre nom. Thomas Ogier, notre secrétaire, a trouvé en Gérard Lambert un vigneron intéressé par ce projet. Chez lui, à l’issue d’une dégustation, notre choix s’est porté sur l’AOP Seyssel qui bénéficie d’une image forte. Il s’agit du premier vin de Savoie à avoir bénéficié d’une appellation propre en 1942. Et nous avons retenu le Royal Seyssel, un vin effervescent né il y a plus d’un siècle. Destiné dans un premier temps à la famille royale de Savoie, il a également trouvé grâce auprès de la reine Victoria…»

Vin d’apéritif, mais pas seulement

La première cuvée, un millésime 2011, de ce vin produit à base de deux cépages autochtones, la molette blanche (70 %) et l’altesse (30 %), a été présentée en 2015 et écoulée avec succès, en particulier auprès des professionnels de la restauration. « Cette année, nous avons voulu aller un peu plus loin en créant une étiquette qui nous est propre.

Au total, cela représente 15.000 bouteilles qui sont à la vente directement à la cave au prix de 9,75 €. Nous avons voulu donner un caractère prestigieux à la présentation de la nouvelle cuvée, un millésime 2012 extra-brut, ce qui veut dire non dosé, en nous réunissant au château de Menthon-Saint-Bernard », poursuit Charles-André Charrier.

Lauréat du concours Le tour des cartes organisé par « Terre de Vin », dans la catégorie restaurant gastronomique, il propose ce Royal Seyssel 2012 à la coupe à l’apéritif. « Il est léger, fruité et ses bulles sont très fines. Mais il peut également trouver sa place au cours d’un repas. Avec un poisson de lac comme le féra cuit sur sa peau bien croustillante et accompagné d’un beurre blanc. Au moment du fromage, ce vin se mariera aussi avec l’abondance ou une tomme de Savoie. »
Un vin de sommelier, tout simplement !

Cave Lambert de Seyssel, 04 50 56 21 59.