« Le vin d’ici vaut mieux que l’eau de là » arbore facétieusement le site de l’association étudiante, reprenant à son compte le calembour de Francis Blanche. Même si l’esprit est détendu et bon enfant, les 35 membres de Sup de Coteaux ont aussi pour devoir de perpétuer le savoir et la réputation de l’association fondée en 1987.

Que l’on ne s’y méprenne pas : il ne s’agit pas d’un repaire de soiffards dévergondés, mais bien d’un club d’œnologie dont l’objectif est notamment de promouvoir la découverte des vins et spiritueux auprès des étudiants de l’EM Business School de Lyon.

D’ailleurs, l’association organisait pour sa 17e édition le « Défi de Bacchus », concours de dégustation à l’aveugle mettant en concurrence les autres clubs d’œnologie d’autres grandes écoles, parmi lesquelles l’ENS, Sciences Po ou encore Oxford et Cambridge. « Toutes les bouteilles constituant les lots sont gracieusement offertes par les vignerons, qui sont entre 45 et 60 » précise Matthias Baudin, responsable du Défi Bacchus. Pour cette édition, 550 bouteilles ont donc été offertes, dont un Château d’Yquem en premier lot. « Cet événement est l’un des moments phares de l’année. Nous nous entraînons aussi pour les autres concours. Sur les 26 derniers concours, nous avons enregistré 18 victoires » relève fièrement Alexis Kisielevoska, en charge de gérer les équipes pour les dégustations du Défi de Bacchus et de la quinzaine d’autres concours.

Outre cet aspect concours, Sup de Coteaux organise des sorties, pour partir à la découverte des cépages et des domaines. « Cela permet d’associer la théorie et la pratique. Tous les événements que nous organisons ont pour objet la découverte, la qualité et la convivialité, avec un seul but : partager cet amour de l’œnologie avec nos étudiants » précise Charles Hénon, président actuel de l’association.

Enfin, en toute logique selon leur cursus, les adhérents de l’association Sup de Coteaux proposent un service cocktail et service lors des événements professionnels et institutionnels se déroulant à l’EM.