En 1997 des vignerons du Beaujolais se rassemblaient autour d’un projet innovant : Terroirs Originels. Une initiative au service de la qualité et de l’authenticité des vins. Une remarquable réussite.

« Un vigneron doit être dans sa vigne », c’est la ligne de conduite des viticulteurs clairvoyants. Ils le savent bien : la qualité du vin s’obtient avant tout en récoltant des raisins les mieux constitués possible. Mais la commercialisation, la communication et la logistique reste des activités essentielles pour la bonne marche d’un domaine indépendant. Les délaisser serait une grave erreur.

Avec ces principes comme ligne de conduite est né Terroirs Originels. A l’époque, en 1997, ils étaient 7 vignerons du Beaujolais rassemblés autour d’un projet innovant : créer une structure qui mutualise les compétences commerciales et administratives, véritable prolongement des exploitations. Une fois les bouteilles prêtes à être expédiées, c’est l’équipe de Terroirs Originels qui assure la commercialisation et l’expédition à partir d’un site unique. Autant de temps et d’énergie dont les vignerons sont déchargés et qu’ils peuvent réinvestir dans leur cœur de métier : mettre en valeur leurs terroirs.

Depuis plus de vingt ans cette formule, initiée par Robert Perroud, vigneron à Brouilly, fonctionne et fait des émules. D’autres vignerons ont rejoint le noyau initial, notamment des producteurs du Mâconnais, complément idéal des vins du Beaujolais. Ils sont 14 aujourd’hui : on citera parmi les derniers arrivés : Sébastien Giroux, producteur notamment d’excellents pouilly-fuissé et mâcons blancs ou encore Yohan Lardy, jeune vigneron à Moulin-à-vent, dont les cuvées figurent parmi les plus belle réussites de l’appellation. A l’export, Terroirs Originels représente une gamme plus large de domaines. La structure dispose notamment d’un bureau aux Etats-Unis.

Un succès d’autant plus exemplaire que le Beaujolais souffre d’un déficit de producteurs ayant développés la vente directe au cours de ces dernières décennies. Terroirs Originels a permis de lancer et pérenniser l’activité de vignerons indépendants sur des domaines à taille humaine et produisant de grands vins. Une réalité qui montre que les difficultés du Beaujolais n’ont rien d’une fatalité.

Quelques cuvées que nous avons dégustées et approuvés le 4 mai dernier auprès de quelques-uns des producteurs :

Moulin-à-vent « Vignes de 1903 » 2016 – Domaine Yohan Lardy
Morgon Côte du Py 2015 – Domaine Laurent Gauthier
Juliénas « Probus » 2016 – Domaine Pascal Aufranc
Beaujolais blanc « Les 17 pièces » 2016 – Domaine Pascal Berthier
Fleurie « Les Moriers » 2016 – Domaine Lucien Lardy
Brouilly « Romain » 2015 – Domaine Robert Perroud
Beaujolais Pierres Dorées « Bien élevé » – Domaine Anthony Pérol
Beaujolais « Gamay à Petits Grains » – Domaine Emmanuel Fellot

AGENDA

Le lundi 25 juin prochain, les 14 artisans-vignerons Terroirs Originels accueillent au Domaine Anthony Pérol à Châtillon (69), pour un événement réservé aux professionnels. L’occasion de déguster l’ensemble des cuvées Beaujolais / Mâconnais et de rencontrer l’ensemble des domaines du groupement :
Pascal Aufranc, Laurent Gauthier, Lucien Lardy, Jean-Baptiste Duperray, le Domaine de la Verpaille, le Domaine Chardigny, Yohan Lardy, Robert Perroud, Anthony Pérol, Pierre Vessigaud, Sébastien Giroux, Pascal Berthier, Jean-Michel Dupré, Emmanuel Fellot.

Horaires de l’événement : 9h-16h
Lieu : 447 Chemin de la Colletière d’en Bas 69380 Châtillon
www.terroirs-originels.com