Plus d’un millier de bouteilles du domaine de la Romanée-Conti vont être mises aux enchères dimanche à Genève. Organisée par la maison de ventes Baghera Wines, cette vente, qui compte 1 363 bouteilles, 158 magnums et 3 jéroboams, est « la première vente aux enchères au monde dédiée intégralement aux vins du domaine ».

Vente après vente, le domaine bourguignon de la Romanée-Conti confirme qu’il est l’un des plus prestigieux et recherchés au monde : le 13 octobre, à New York, c’est un millésime 1945 issu de ce domaine qui est devenu la bouteille la plus chère jamais vendue aux enchères, à 558 000 dollars (environ 491 000 euros).

Situé sur une parcelle de moins de deux hectares en Côte de Nuits, le domaine ne produit aujourd’hui qu’entre 5 000 et 6 000 bouteilles par an. « Le marché s’est un peu plus ouvert et il y a une demande internationale de plus en plus importante », a expliqué Michael Ganne, le patron de Baghera. « Le marché américain a été un marché très, très fort pour les vins de Bourgogne et pour les vins du domaine de la Romanée-Conti et maintenant, nous avons depuis une dizaine d’années les Asiatiques qui achètent de plus en plus ou qui cherchent à acheter des vins du domaine. »

Une estimation à 4 millions d’euros

Pour la vente genevoise, « l’estimation globale est de 4,5 millions de francs suisses (soit environ 4 millions d’euros) », a souligné le directeur de Baghera Wines. « Avec notre vendeur nous avons souhaité conserver des estimations plutôt raisonnables afin de donner l’occasion aux grands amateurs et passionnés de venir tenter leur chance lors de la mise en vente », précise-t-il. Le lot le plus cher de cette vente qui en compte 196 est le 174, un ensemble de douze bouteilles de Romanée-Conti allant de 1937 à 1991, estimé entre 120 000 et 200 000 francs suisses (soit entre 100 000 et 166 670 euros).

Le vendeur souhaite rester anonyme mais tous les vins proviennent d’une « seule cave privée européenne », selon Baghera Wines qui a intitulé cette vente « The secret cellar of an European collector » (« La cave secrète d’un collectionneur européen »). En effet, dans la cave de ce collectionneur s’en trouvait une autre dissimulée, dont lui seul et son épouse connaissaient l’existence et où étaient entreposés « les vins les plus prestigieux et les plus recherchés », parmi lesquels les bouteilles du domaine de la Romanée-Conti.
Les flacons de la collection mis en vente couvrent près de 80 ans de son histoire, les bouteilles étant millésimées de 1934 à 2012. Les neuf « climats » du domaine sont également tous représentés.

La maison Baghera Wines s’était fait remarquer en mai dernier avec des enchères consacrées au « Maître du Pinot noir » Henri Jayer. La vente de quelque 1 000 bouteilles issues de la cave personnelle du vigneron bourguignon vénéré par les amateurs de grands crus avait atteint la somme de 34,5 millions de francs suisses (environ 30 millions d’euros).