15 000 m2 de cave pour un domaine familial, ça ne s’était jamais vu dans la région. A Rorschwihr, le domaine Rolly-Gassmann investit massivement et mise sur le stockage pour proposer de vieux millésimes.

Dans le vignoble, le bâtiment a été baptisé « la cathédrale ». Pourtant, Pierre Gassmann (photo) a pris soin de ne pas dépasser la hauteur de la flèche du clocher de Rorschwihr (68) dans les plans de la nouvelle cave du domaine Rolly-Gassmann.

15 000 m2 répartis sur six étages, 32 m de haut mais seulement neuf hors sol, l’édifice peut paraître démesuré. Surtout au regard de la taille de cette exploitation familiale de 55 hectares.

Stocker du rêve

Lorsqu’on lui demande ce qu’il va faire de ces mètres carrés dont toute la profession parle, Pierre Gassmann sourit. « Stocker du rêve ! Beaucoup d’amateurs de vin n’ont plus la place, ni l’habitude d’entreposer des bouteilles pour les laisser s’affiner et se bonifier. Nous le faisons à leur place. » Amener un vin à sa maturité idéale, le laisser vieillir 15 à 20 ans avant de proposer les bouteilles sur le marché, tel est le credo de ce vigneron reconnu par ses pairs comme l’un des meilleurs dégustateurs d’Alsace.

Dès mars 2019, un million de bouteilles seront entreposées sur quelque 3000 m2 de ce bâtiment. Celles de la récolte 2017 et tous les vieux millésimes aussi. « Jusqu’à présent, le stockage des bouteilles se faisait sur sept lieux différents dans le village. Il devenait impératif de tout rassembler au même endroit. » Juste dans la continuité de l’ancienne cave construite par son père Louis en 1980.

Le reste de l’édifice va rassembler les pressoirs, le cuvier, la mise en bouteille, l’expédition, l’entreposage du matériel et un caveau panoramique de 840m2 situé au dernier étage. Complétement vitré, il offrira une vue imprenable sur le vignoble, la plaine d’Alsace et la Forêt Noire.

Engager 10 fois son chiffre d’affaires

Laisser faire la nature à son rythme, ne jamais succomber à la tentation du rendement, récolter des fruits à parfaite maturité, cépage par cépage, terroir par terroir, cette manière de faire se transmet dans la famille depuis 1611. « Les sols calcaires de nos parcelles permettent de laisser vieillir nos vins. Par rapport aux autres vignerons de la région, nous commençons nos vendanges lorsqu’ils terminent de récolter leurs raisins. » Un particularisme qui intrigue, suscite la curiosité et donne des vins particuliers, hors du commun.

Engager dix fois le chiffre d’affaires du domaine dans un chantier pharaonique, il fallait oser. A l’aube de la quarantaine, Pierre Gassmann n’a pas hésité et se montre confiant. « C’était le moment d’investir. Dans notre famille, chaque génération a fait progresser le domaine. Cette cave est ma pierre à l’édifice. »

Construit par une quarantaine d’entreprises locales et des compagnons du devoir, ce bâtiment se veut aussi respectueux de l’environnement et durable. Température régulée par géothermie, récupération d’eau, utilisation de matériaux locaux pour mieux s’intégrer au paysage, tout a été pensé dans le détail dans ce projet architectural ambitieux. Le domaine Rolly-Gassmann n’est pas le seul à moderniser massivement son outil de travail. A Voegtlinshoffen (68), la maison Cattin a aussi rénové sa cave et son caveau pour en faire Le Belvédère.

Domaine Rolly-Gassmann
1, rue de l’Eglise
68 590 Rorschwihr
Té. +33 (0)3 89 73 63 28
www.rollygassmann.fr