L’Autrichien Riedel, qui apporte ses verres d’exception au salon Vinexpo et autour, lance un nouveau verre à sauvignon et une gamme originale de verres à la jambe colorée.

Fini le temps des salons où l’on goûtait dans des verres plus ou moins adaptés selon les stands. Vinexpo a choisi un partenaire d’exception avec l’Autrichien Riedel qui s’installe avec ses 150 000 verres sur le salon et dans les événements qui l’entourent, depuis le dîner d’ouverture avec les crus classés des Graves au château Carbonnieux, jusqu’à la Fête de la Fleur qui se déroulera au château Malartic-Lagravière, cru classé de Pessac-Léognan.

Sauvignon blanc

Maxmilian Riedel, 11e génération aux commandes de la fameuse cristallerie autrichienne, accueille sur son stand et commente la dernière création, le verre sauvignon blanc de la collection « Veritas », une gamme mécanique la plus proche du soufflé bouche, d’une incomparable finesse. Il a été conçu et approuvé par les meilleurs vignerons autrichiens de Styrie, comme Armin Tement, et adoubé en même temps de l’autre côté du globe par d’autres fameux producteurs de sauvignon, les vignerons de Marlborough en Nouvelle-Zélande.

« Fatto a mano », des jambes de couleur

L’autre nouveauté est d’une originalité folle pour les nouvelles générations qui n’ont pas subi la tradition des verres alsaciens ou allemands juchés sur leurs grands pieds verts ! Le bol du verre est parfaitement transparent pour qu’on puisse apprécier la robe du vin et déguster normalement, tandis que la jambe et le pied sont teintés de couleurs vives, rouge, vert, bleu, ou même rayés de deux couleurs. Un clin d’œil de Maximilian Riedel à l’un de ses premiers stages dans une verrerie de Murano, aux portes de Venise. Son nom, « fait main », est dû à la technique innovante qui permet la réalisation d’un tel verre, en associant un bol transparent soufflé machine à une jambe et un pied tirés à la main.

Un test grandeur nature

Sur son vaste stand (BC 246) Maximilian Riedel invite les exposants du salon à venir avec un de leurs vins pour le tester dans trois verres différents. Il y a un choix pour les blancs, un pour les rouges et un pour les champagnes. De quoi comprendre l’importance du contenant.