Des vignerons bordelais tentent de chasser le glyphosate de leurs vignes

« Ce serait une bonne chose d’interdire le glyphosate », reconnaît Olivier de Marcillac. Comme la grande majorité des vignerons bordelais, il laisse désormais l’herbe pousser entre les rangs de ses vignes mais, rentabilité oblige, il pulvérise toujours cet herbicide à leur pied pour protéger les grappes.