Fondée en 1949, l’union de caves coopératives Producta Vignobles célèbre ses 70 ans au salon Vinexpo. L’occasion de présenter la diversité de sa gamme et de faire le point sur quelques nouveautés.

Depuis 1949, date de sa création autour de caves coopératives de Bordeaux et du Bergeracois, l’union Producta Vignobles réunit 17 caves aquitaines, plus de 120 châteaux, déploie une cinquantaine de marques, pour une production de 20 millions de bouteilles et un chiffre d’affaires de 50 millions d’euros, répartis entre la France aux deux-tiers et l’export pour un tiers. C’est donc un acteur majeur de la coopération viticole qui fête ses 70 ans au salon Vinexpo Bordeaux. 70 ans, c’est déjà un bel âge mais certainement pas celui de la retraite pour un acteur du monde du vin obligé de se renouveler pour rester compétitif. Benoît Berger, directeur général de Producta Vignobles depuis l’automne 2016, veille à ce que la gamme se renouvelle et à ce que l’entreprise réponde aux nouvelles attentes environnementales et sociétales. Ainsi, « 85% de nos surfaces sont certifiées, principalement AgriConfiance mais nous sommes en train de mettre en place le management HVE ; et 6% de nos surfaces sont certifiées en bio ».

Illustration de cet engagement avec le château La Rose Bourdieu 2016, un vin en appellation Bordeaux de Véronique et Nicolas Ducoin, produit sur 9 hectares, certifié bio, séduisant avec son joli nez de fruit mûr, d’épices, son côté croquant et salivant, vendu à moins de 15 €. Ce qui prouve qu’un vin distribué par une union de coopératives, qui plus est en appellation Bordeaux, peut viser le bio et la qualité.

Du rosé en canettes pour le marché américain

De l’autre côté du spectre, on trouve des nouveautés comme la gamme Destination Bordeaux, initialement développée en rosé pour séduire les jeunes consommateurs mais depuis élargie au blanc et au rouge. Le blanc et le rosé sont depuis tout récemment déclinés… en canettes pour le marché américain. Elles seront mises en marché le mois prochain, au prix de 15 $ le « pack de quatre ». Une autre façon de concevoir la consommation de vin…

Entre ces deux « extrêmes », l’on trouve sous la bannière Producta des produits originaux comme Bordeaux Révolution 2018, un 100% sauvignon de l’Entre-deux-Mers vinifié par David Hohnen, ancien winemaker de Cloudy Bay en Nouvelle-Zélande et commercialisé entre 6 et 8 €. Au côté de cette approche « nouveau monde » du blanc bordelais, on trouve une approche plus traditionnelle avec La Peyrière 2017, un entre-deux-mers dans son plus grand classicisme (65% sauvignon, 25% sémillon, 10% muscadelle) qui, pour 6 €, constitue l’un des fers de lance de Producta Vignobles.

Dans le reste de la gamme, mentionnons le saint-estèphe Léo de Prades, la marque de crémant de Bordeaux Jacques Yves, ou encore la marque Mission Saint-Vincent, produite à hauteur d’un million de bouteilles en trois couleurs. A 70 ans, Producta Vignobles a toujours de la suite dans les idées.