(photo F. Hermine)
(photo F. Hermine)

Selon deux études diffusées par Wine Paris, la mégapole parisienne est en tête des villes consommatrices de vin. On y dépense davantage pour s’offrir une jolie bouteille et de préférence chez les cavistes.

Wine Paris a commandité pour la première fois une étude sur la consommation de vin à Paris réalisée par OpinionWay cet automne auprès d’un panel de 2121 personnes. Selon l’institut, 59% des Parisiens consomment du vin au moins une fois par semaine, +5 points par rapport à la moyenne nationale. Ils affichent une nette préférence pour les bourgognes (54% vs 48%) les bordeaux (48% vs 41%) et les champagnes (37% vs 28%). Ils consomment également en proportion plus de vins du Jura et de Provence et de vins étrangers (68% vs 57%, pour moitié des vins italiens suivis des espagnols). Au niveau national ce sont les bordeaux qui restent en tête devant les bourgognes, les vins du Rhône, le champagne; ensuite en rang serrés des préférences d’achat, et les alsaces, les vins de Loire, de Provence et du Sud-Ouest.

Plus de budget pour le vin chez les Parisiens

Les Parisiens déclarent dépenser en moyenne davantage pour les vins que les Français en général quelles que soient les occasions, au quotidien (10,40€ vs 7,90€, occasion spéciale (24,8€ vs 19,8) ou cadeau (23,60€ vs 19,60). Ils fréquentent davantage les cavistes (79% vs 63%) et les commerces de proximité (58% vs 43%), un peu moins en revanche les hypers-supermarchés et les producteurs. A Paris, les trois quarts des consommateurs boivent du vin au déjeuner, 73% à l’apéritif, 83% au dîner, 59% en soirée et neuf sur dix lors d’un événement ou d’une célébration. 59% des parisiens boivent du vin au moins une fois par semaine, plus que ce qui est observé dans toutes les autres régions françaises.
La consommation est certes « indigène » par les Parisiens eux-mêmes mais également imputable aux nombreux touristes et à la clientèle d’affaires (400 salons, 1000 congrès par an en Île de France, plus de 80 000 chambres d’hôtels où 65% des nuitées réservées par la clientèle internationale).

709 M de bouteilles consommées chaque année à Paris

Selon une étude JFL Conseil/XJ Conseil diffusée également par Wine Paris, la capitale française se place en tête des villes consommatrices de vin avec 5,32 M hl de vin consommés en 2017 (l’équivalent de 709 M de bouteilles), devant la mégapole allemande de la Ruhr (Essen, Dortmund, Duisbourg) avec 537 M de bouteilles, et l’agglomération argentine de Buenos Aires (3,6 M). Viennent ensuite les villes de Milan Londres, New York, Los Angeles, Rome, Berlin et Tokyo. L’une des premières explications résident dans le réseau de plus de 20 000 restaurants, cafés, bars et hôtels (CHR) de l’agglomération parisienne qui compte également 1315 hypers et supermarchés et 1100 cavistes spécialisés. Ses 23 570 points de vente de vin font de la capitale la zone de distribution de vins la plus dense au monde.