L’accord peut paraître démesuré, voire indécent quand on sait que le prix du kilo de caviar se situe entre 900 et 3500€ – bien plus qu’un plaisir, c’est un luxe. La palme revient à un caviar Beluga d’Iran « l’Almas » estimé à près de 37 000 euros le kilo ! Mais avant de pouvoir aller à la pêche au (très) gros, vous pourrez toujours commencer par le bas de ligne.

Pour les gourmets et les chanceux qui auront le plaisir de s’adonner à ce mariage, Terre de Vins vous délivre quelques conseils afin que vos billes aillent de pair avec vos bulles.

Si l’on reprend un sondage Opinion way pour la marque Labeyrie, plus de 8 Français sur 10 n’ont jamais acheté de caviar et parmi ceux qui n’en ont jamais consommé, 78% ne pensent pas en déguster un jour.

Le caviar n’est donc pas vraiment un produit populaire. Mais l’on peut aujourd’hui s’offrir quelques grammes pour une poignée d’euros.

Pour rappel, il existe 3 types de caviars dits d’élevage qui sont aussi les plus couramment commercialisés : Baeri (aux petits grains délicats), Osciètre (grains fermes et dorés aux légères notes de noisette) et Beluga, le plus prestigieux (grains très fins aux saveurs beurrées). Pour vous guider : plus la couleur est claire et la taille des grains minime, plus le prix s’envolera.
Alors pourquoi ne pas commencer avec un Baeri ? Vous en trouverez en boites de 10 g chez les cavistes, épiceries et grandes surfaces à partir de 25€.
Attention : Privilégiez les caviars français. Souvent élaborés en Aquitaine, les esturgeons bénéficient d’une nourriture saine voire bio et sont élevés en faible densité.

Autre élément important et non des moindres : la dégustation.
On ne mange pas du caviar, on le déguste.
Traditionnellement servi sur un lit de glace pilée, il se savoure avec une cuillère en nacre ou « à la russe » sur le dos de la main. Choisissez la méthode qui vous convient le mieux mais évitez à tout prix les cuillères en métal qui peuvent l’altérer. Enfin sortez la boîte du réfigérateur 5 minutes avant la dégustation.

Bulles délicieuses

Accord classique :
Tout dépend du type de caviar choisi. Mais si votre choix s’est porté sur un Baeri, privilégiez une cuvée accusant d’une belle vinosité. Un blanc de noirs ou un champagne avec une large proportion de pinot noir. Il faut du corps, de la matière en bouche pour faire éclater la subtilité des grains. Conseil : Prenez d’abord une petite gorgée puis dégustez votre caviar, les saveurs en seront multipliées.

Accord décalé : Si et seulement si vous aimez les accords non conventionnels, vous pouvez opter pour un champagne rosé, peu dosé qui jouera les contrastes entre fruité apporté par le pinot noir et les notes iodées de votre caviar. Un accord terre mer (ou plutôt rivière) surprenant.

Nos suggestions :
Caviar de Neuvic – Baeri signature (10 g) : 29€
www.caviar-de-neuvic.com

Champagnes de maison :

Bollinger spécial cuvée (40,90€)
Bollinger rosé (60,95€)

Champagnes de vignerons :

Champagne Lemaire père et fils rosé : 29,30€
Champagne Lejeune-Dirvang « Les Seilles d’or » (75% pinot noir, 25% chardonnay), 32,50€