On connaît les principaux ambassadeurs de l’IGP Côtes de Gascogne que sont les Tariquet, Colombelle, Uby ou L’Herré. Ils ont su mettre à l’honneur le cépage emblématique, le colombard, seul ou en duo avec le cépage historique de cette terre d’armagnac, l’ugni blanc, ou associé plus récemment au sauvignon ou au gros manseng. À 80% en blanc sec. Voici une sélection de quatre vins moins connus, frais, aromatiques et à prix d’amis.

DOMAINE CHIROULET – LA CÔTE D’HEUX 2015
9,50 €

Élégance minérale et racée pour ce grand blanc élaboré par Philippe Fezas, la cinquième génération sur le domaine. Le nom du domaine vient du chiroula, « vent qui siffle » en gascon ; le nom de la cuvée est un hommage à l’église d’Heux, du XIIIe siècle, et au terroir calcaire de côte, à 160 mètres d’altitude, sur une belle veine d’argile brune. Ce 100 % gros manseng récolté à pleine maturité profite d’un élevage en bois, tout en finesse, pour une légère note de fumé. Complexe, minéral, puissant sur des arômes d’écorces de citron et de pamplemousse, une note de mirabelle et une longue finale saline. Volaille crémée, saint-jacques au safran.
chiroulet.com

DOMAINE LES ESQUIROTS – SAUVIGNON 2016
5 €

En croissance, le sauvignon est en général en assemblage pour son acidité naturelle complétant l’aromatique du colombard. Mais il apparaît également en monocépage, ici sur des sols sablo-limoneux autour de Nogaro, terre de prédilection de la coopérative Les Hauts de Montrouge. Impressionnant en termes d’arômes, explosif sur ce millésime, il offre un bouquet de fruits exotiques (ananas, mangue) mais également d’arômes variétaux comme le buis. Une pointe minérale et zestes de citron en bouche, à peine plus sage qu’au nez, sur une grande longueur saline. Fromages de chèvre, bavarois à l’ananas.

DOMAINE DE MISELLE – COLOMBARD, GROS MANSENG 2016
5 €

Le domaine dédié à la viticulture depuis le XVIIIe siècle et à la production d’armagnac depuis le XIXe, a été racheté en 1998 par la famille Chevallier. L’exploitation s’était déjà structurée et diversifiée dans les côtes-de-gascogne, les Chevallier ont offert au domaine, entièrement familial, un nouveau chai. Ce blanc à large majorité colombard (80 %) complété d’ugni blanc issus d’un terroir de sables fauves offre des notes de fougère, de pamplemousse, mandarine et d’écorces de citron, pour une belle vivacité sur une longueur saline. Risotto aux fruits de mer, salade de pâtes aux coques.
www.miselle.com

DOMAINE LAFFITTE – SAUVIGNON, GROS MANSENG 2016
5,50 €

Sébastien et Christophe Laffitte se sont installés au début des années 2000 avec un vignoble de 17 hectares destinés à la coopérative. Il était entièrement à restructurer et sans chai. Ils ont planté 90 hectares en cépages autochtones. Ils ont été à bonne école, celle de Tariquet du temps d’Yves Grassa, qui leur a beaucoup appris et renforcé leur lien avec le terroir. Dans leur nouvelle gamme aux étiquettes « vintage », ce sauvignon-gros manseng (l’originalité porte sur le sauvignon gris, à 60 %) vendangé de nuit, aux arômes de buis et d’agrumes, de belle vivacité sur une rondeur plaisante et citronnée. Dos de lieu jaune, salade tiède de langoustines.
www.lesfrereslaffitte.com

Sélection réalisée par Frédérique Hermine et à retrouver en intégralité dans « Terre de Vins » n°48 (juillet-août 2017).