(photos JM Brouard)
(photos JM Brouard)

Jamais cette région viticole n’aura autant fasciné le monde entier, avec comme corollaire des prix délirants. Mais cet arbre cache une forêt beaucoup plus abordable et finalement désirable.

Lecteur, n’attends pas ici de trouver des conseils pour pouvoir acheter une bouteille de Romanée-Conti avec quelques dizaines d’euros. Les crus les plus prestigieux de Bourgogne sont depuis longtemps entrés dans une logique spéculative qui les a définitivement mis hors de portée de bourse du commun des mortels. Mais les AOC classées en grand cru ne représentent que 1% des volumes produits dans la région. L’immensité du reste des vins échappe à cette folie ces derniers sont plus que jamais à découvrir. De l’extrême nord à l’extrême sud, de l’Auxerrois au Maconnais, des appellations offrent de bons rapports qualité-prix. Bien évidemment, ce sont les appellations régionales, Bourgogne et Mâcon, mais aussi les dénominations géographiques qui leur sont parfois accolées (Bourgogne Côtes d’Auxerre, Bourgogne Hautes Côtes de Nuits, Mâcon-Pierreclos, etc.). Elles font référence à des zones particulières auxquelles sont associées des conditions de production plus restrictives (notamment des rendements plus faibles).

Le plaisir à moins de 15€

Depuis 2017, le village de Vézelay, mondialement connu pour sa basilique, a accédé au très convoité rang des appellations villages. Sur ces terres de l’Yonne, un domaine s’inscrit, année après année, comme un incontournable. Le Domaine de la Croix Montjoie est de ceux qui sont animés par la volonté de faire plaisir aux amateurs. Et quelle définition du terroir ! Les vins sont superbes de précision, d’élégance et d’équilibre. La cuvée « élégante » est notamment un incontournable (le 2016 coûte 12,5€).

Plus au sud, le domaine Doussot Rollet porte haut les couleurs de vins de Beaune et des appellations environnantes. En l’occurrence, leur Chorey-les-Beaune les Ratosses 2015 (15€) exhale un fruité magnifique d’une concentration certaine. La matière est dense mais sans excès et la fraîcheur de l’ensemble est un atout indéniable. Le domaine des Champs de Thémis pour sa part se situe en pleine côte chalonnaise et propose de très bons bouzerons. Cette appellation, où seul le cépage aligoté a droit de cité, permet de découvrir des vins originaux. Le Bouzeron « les clous » 2016 (14€) est particulièrement charmeur avec son nez très floral et de fruits blancs. Profondeur et puissance s’accompagnent d’une allonge superbe.

Le Maconnais n’est pas en reste et regorge de pépites à découvrir. Le château de la Greffière est l’une d’elles. Le Mâcon-la-roche-vineuse « les Ronzettes » 2016 (15€) est ample, gras, porté par de beaux amers et persistant. Une raison supplémentaire de se montrer curieux et d’explorer cette Bourgogne méconnue.