(Photos JM Brouard)
(Photos JM Brouard)

A l’heure de l’éternel casse-tête du choix du vin pour accompagner le repas, pourquoi ne pas tenter une expérience nouvelle en jouant les accords mets-cognac ?

L’heure est bientôt aux bonnes résolutions de début d’année. Mais pourquoi attendre le 1er janvier ? Et si vous osiez faire différemment pour les fêtes ? En matière de gastronomie, l’atavisme culinaire est de mise dans la plupart des foyers. Les recettes des plats se passent de génération en génération, les accords mets-vins se répètent souvent. C’est sympathique, oui, mais ça ne surprend guère. Alors, au lieu de sortir le cognac comme digestif en fin de repas, essayez donc d’en faire un compagnon d’assiette de l’apéritif au dessert. Sacrilège ? Pas vraiment. La très grande majorité du cognac bu dans le monde l’est autrement qu’en fin de repas. Depuis des décennies, les chinois l’ont imposé sur leurs tables et se délectent de la magie qu’il peut apporter sur certains plats… Reconnaissons toutefois que marier du cognac à des plats n’est pas évident. C’est fort de ce constat que le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC) a décidé de lancer une application gratuite (« Cognac Pairing ») pour guider les gastronomes curieux dans cette nouvelle expérience. Un outil très simple, construit avec 45 experts de la dégustation du monde entier (chefs, sommeliers, etc.), qui permet en quelques clics de se lancer dans le grand bain.

Des associations originales

L’application du BNIC permet de choisir un aliment particulier et de se voir alors proposer le type de cognac qui fonctionnerait le mieux avec. VS, VSOP ou XO, le type de spiritueux recommandé s’accompagne d’une explication sur les raisons d’un mariage réussi avec telle ou telle saveur. Inversement, vous pouvez indiquer le type de cognac que vous avez chez vous et l’application vous suggère alors différentes idées de recettes. C’est d’ailleurs tout le plaisir de l’application que de pouvoir également l’utiliser comme livre de recettes. Celles-ci, établies en partenariat avec Gault&Millau ont vocation à s’étoffer au fil des mois. Parfois classiques, comme ces langoustines et cèpes rôtis qui appellent un cognac XO dont « la richesse s’accordera à merveille avec la langoustine rôtie », elles sont parfois surprenantes et annoncent des surprises gustatives. Prenez ces « huîtres vapeur, citron vert et litchi ». Une recette du chef parisien Akrame Benallal que vous pourrez marier avec un cognac VS voire un VS frozen, c’est-à-dire passé plusieurs heures au congélateur pour lui donner une texture légèrement sirupeuse. Ce dernier va ainsi renforcer le côté iodé du plat. Même résultat avec un carpaccio de Saint-Jacques, mangue et grenade. Les possibilités sont nombreuses, la surprise à portée de fourchette et de verre. Cette année, grâce à cette application, c’est vous qui allez être la star du réveillon !