Une fois n’est pas coutume, ces cuvées-là ne sont plus disponibles aux châteaux. L’appellation nous a conviés à un voyage dans le temps et de bien belles surprises nous y attendaient. Sélectionnés parmi plus de 50, nous vous souhaitons d’avoir ces vins-là en cave. Sinon, faites provision des millésimes à la vente.
Une sélection à retrouver dans le « Terre de vins » n°55 actuellement en kiosques.

Château Lestage 2009
Aux commandes, depuis 50 ans, de ce vignoble de 42 hectares, la famille Chanfreau possède ce magnifique domaine où réside l’une des parcelles dominantes du Médoc à près de 43 mètres d’altitude. Ce 2009, encore un peu encre et iris au premier nez, tourne cependant vers une trame épicée, un boisé fondu et quelques touches de sous-bois. En bouche, les épices font une nouvelle apparition tandis que les tanins, fins et soyeux, apportent une structure légère.
Avec une côte de bœuf aux sarments.
Site internet

Saransot Dupré 2010
Détenu par la famille Raymond, avec pour chef de file Yves Raymond, oenologue de formation, Château Saransot-Dupré fait la part belle au cépage Merlot dans un océan de Cabernet-Sauvignon. Résultat, ce 2010 offre des notes de fruits noirs et de fleurs. Encore très jeune, la bouche reste ronde et moelleuse et possède de la densité et du mouvement. Tout en cumulant allègrement juteux et densité, la finale s’étale de tout son long. Une très belle bouteille a son pic de maturité.
Avec une queue de bœuf mijotée aux carottes nouvelles.
Site internet

Château Fonréaud 2010
Autre propriété détenue par la famille Chanfraud, et faisant quasiment face à Lestage, Fonréaud est un très beau vignoble de 32 hectares, parfaitement entretenu et d’un seul tenant. Ce 2010 est un bel exemple du potentiel de la propriété. Avec un nez de cerise noire, d’épices et beaucoup de fraîcheur, il développe une race et un toucher de bouche subtil. Juteux, à l’allonge verticale, il s’affirme par une structure présente, mais pas ostentatoire. À son pic de forme.
Avec un rôti de bœuf, tout simplement.
Site internet