C’est peu dire que le bio a la cote : alors que la consommation de vin en France baisse (-1,6% entre 2012 et 2017), celle des vins bio progresse de 3% en 2018 à plus de 115 millions de bouteilles et pourrait atteindre 207 millions de bouteilles dans 5 ans (+9,2%) d’après la prospective du syndicat des vins bio, Sud Vin Bio ! Dans son dernier numéro, Terre de vins célèbre les meilleurs bio du Languedoc-Roussillon, à travers une sélection en 90 cuvées. Découvrez 4 coups de cœur de nos dégustateurs.

Château Fabre-Gasparets 2016 (HVE)
Corbières-Boutenac
17 €
17,5/20

Ce vigneron fait le vin pour lui et il aime le boire autant que le partager, tant mieux pour nous ! Ce très beau vin est à la hauteur de l’ambition affichée par sa concentration et son boisé luxueux. La texture est onctueuse, la complexité aromatique se déroule en noir : fruit de mûre et de cassis, accents de poivre noir et de réglisse, notes torréfiées de café et de cacao. Elle s’irise de reflets bleus dans des notes florales de gentiane et de jacinthe. Cette générosité aromatique est portée en bouche par la fraîcheur d’une acidité brillante qui prolonge sa finale en délicatesse.
Avec un bœuf bourguignon.

Château Canet – Les Évangiles 2016 (Terra Vitis)
Minervois
22,50 €
17/20

Le Minervois est une appellation d’assemblage, mais on reste très attentif à l’expression toute particulière que développe la syrah sur ce terroir de contrastes. Au château Canet, les Évangiles sont écrits à 80 % par sainte-syrah, apôtre d’une réponse fine et de caractère à l’amplitude thermique que l’altitude apporte à la parcelle la plus élevée du domaine. Le jury s’est délecté de son fruit très noir, de myrtille, cassis, réglisse zan et poivre concassé. La bouche est superbe, d’une grande complexité, la fraîcheur présente à l’attaque revient marquer la finale, souple et dentelée.
Avec une daube de bœuf aux carottes.

Domaine Castan – L’Enaurada 2016
Saint-Chinian
24,50 €
17/20

L’enaurada signifie l’envol en occitan, et les envolées de cette cuvée ont en effet quelque chose de délicieusement lyrique. La dominante de syrah (associée au grenache) déroule une partition impeccable de petits fruits noirs réglissés et poivrés saupoudrés de thym et de romarin. Le refrain part sur des notes joyeusement viandées et cacaotées, la structure s’appuie sur des tanins proprement poudrés, la finale ouvre un chœur plus floral sur la pivoine et la violette.
Sur une daube de bœuf liée au chocolat noir.

Domaine Modat – Sans Plus Attendre 2016
Côtes-du-Roussillon-Villages-Caramany
19 €
16/20

En hauteur, à Cassagne, à un coup d’aile de vautour fauve du château de Quéribus, Philippe Modat et son père Henri produisent des vins auxquels l’altitude confère son surcroît d’élégance et de finesse. Le jury s’est délecté de son panier de petits fruits des bois aussi mûrs que frais et délicats, ses accents de douces épices orientales (santal, muscade), son toucher de bouche particulièrement soyeux et salivant. La fraîcheur de la syrah en hauteur, travaillée à petits rendements, alliée au grenache enrobant et aux notes épicées et florales du carignan, fait des merveilles sur une très belle longueur.
Avec un poulet au curry et au lait de coco.