Dans un paysage aéroportuaire extrêmement concurrentiel, chaque compagnie tente de se distinguer des autres pour capter et fidéliser une clientèle. Chez Air France, cela passe par une attention toute particulière accordée aux vins et spiritueux.

Chaque année, un grand concours international oppose les plus grandes compagnies aériennes du monde pour déterminer celles qui offrent les meilleurs vins en vol. Lors de la dernière édition de « Cellars in the sky », Air France a remporté pas moins de 7 médailles, dont une exceptionnelle médaille d’argent pour la catégorie reine « best overall cellar » (meilleure cave), à une encablure de Singapore Airlines.

Ce résultat n’est en rien surprenant et vient couronner des investissements très importants entrepris depuis 2014, même si une attention particulière a toujours été portée au vin, l’un des étendards de la compagnie depuis ses origines au début du XXe siècle. C’est désormais Paolo Basso, Meilleur sommelier du monde, qui accorde des notes de dégustation aux vins retenus par la compagnie pour les classes première et affaires lors de ses appels d’offres. Une note minimale est requise pour continuer le processus.

Pour éviter que des voyageurs fréquents ne boivent souvent la même chose, les vins sont par ailleurs changés tous les deux mois, tant en première classe qu’en classe affaires. Avec, chaque fois, un choix de deux vins blancs, deux vins rouges, un rosé et un champagne. En ce moment, les passagers affaires ont par exemple du champagne Laurent Perrier brut, deux excellents blancs que sont le chablis La Pierrelée 2013 de La Chablisienne et le pouilly-fumé Terres blanches 2015 de Pascal Jolivet. Le rosé est un côteaux-varois, le château d’Ollières 2015 et les rouges font honneur à Châteauneuf-du-Pape avec le Domaine de Nalys 2012 et à Bordeaux (systématiquement présent dans l’offre) avec le château Haut Maurac 2012.

Des verres de dégustation en classe éco !

Les volumes de vin consommés sont impressionnants, avec par exemple plus de 175 000 bouteilles tous les deux mois en classe affaires. Mais ce n’est rien en comparaison des quantités nécessaires pour les classes éco et premium éco. Tous les quatre mois, ce sont 1,8 million de quarts de vin rouge et 900 000 quarts de vin blanc qui sont dégustés par les voyageurs à bord. Ces vins sont issus d’assemblage réalisés directement par Paolo Basso pour garantir la sécurité des approvisionnements.

Mais le véritable avantage comparatif d’Air France demeure le champagne puisqu’elle est aujourd’hui la seule compagnie à en proposer gratuitement en classe éco. Une spécificité à laquelle les passagers sont très attachés car, comme le rappelle Ghislaine van Branteghem, « les vacances commencent quand on déguste une coupe de champagne ». Un moment symbolique, donc, pour lequel la compagnie a décidé de frapper un grand coup. Dès juillet 2018, les passagers éco auront l’agréable surprise de se voir servir du champagne dans un verre à pied initialement utilisé en classe affaires. Un surcoût qui s’est pourtant imposé comme une évidence tant Air France souhaite se singulariser par une promesse élevée autour de l’art de vivre à la française.

Cela passe évidemment aussi par le recours à des chefs étoilés (Anne-Sophie Pic, Joël Robuchon…) pour la conception des menus haut-de-gamme servis en première et en classe affaires. Une expérience qui, dès juillet 2018, commencera dès les salons affaires de Roissy puisque, pour la première fois, Air France proposera un bar à cocktails avec un barman présent lors des fortes périodes d’affluence, le tout dans un tout nouvel espace signé par un grand architecte. Un intérêt pour la mixologie déjà matérialisé par la collaboration avec Colin Field, barman du bar Hemingway au Ritz, à Paris, qui a créé un cocktail pour la première classe. Un clin d’œil historique puisque c’est le palace qui, dans les premières années de la compagnie, assurait le service à bord des avions. Plus que jamais, cette excellence est inscrite dans l’ADN d’Air France qui va continuer dans les prochains mois à élever encore davantage la qualité de service à bord de ses avions…