Autour de l’attrait pour la destination Bordeaux, les initiatives se multiplient pour promouvoir l’œnotourisme en Gironde.

Connaissez-vous la marque Bordeaux Wine Trip ? Créée par le CIVB (le Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux), la marque a été lancée pour promouvoir le vignoble bordelais en tant que destination touristique. Avec un succès mitigé : la marque est plus connue des professionnels que du grand public. Gérée par Gironde Tourisme, l’agence de tourisme départementale, Bordeaux Wine Trip compte bien reprendre des couleurs en 2020, qui s’annonce comme une année forte pour l’œnotourisme dans le Bordelais. Le grand rendez-vous Bordeaux Fête le Vin, du 18 au 21 juin 2020, sera une occasion de supporter la nouvelle stratégie de la marque, avec une nouvelle identité graphique et surtout une campagne média de grande ampleur, espère Gironde Tourisme.

Destination toujours plus prisée chaque année, Bordeaux et sa métropole ont enregistré en 2018 un record de plus de 6 millions de nuitées en hébergement marchand (hôtels, résidences hôtelières…) Difficile de faire la part de l’œnotourisme dans ce succès grandissant, faute d’études récentes. Signe du potentiel du marché, Vinexpo Bordeaux, salon professionnel de l’industrie des vins et des spiritueux, réfléchit à un espace dédié à l’œnotourisme dans sa prochaine édition en 2021. “Il est évident, explique Romain Bertrand, adjoint à la direction de Gironde Tourisme, que le vin fait partie intégrante de l’attractivité de la destination.” Cependant, le tourisme dans les vignobles doit aussi communiquer sur autre chose que la dégustation. “Nous savons très bien proposer des activités liées à l’œnotourisme pour les personnes qui n’aiment pas le vin ou pour les enfants”, complète Joanna Wylie, au pôle communication et promotion.

Pour conquérir toujours plus de visiteurs avec une offre ouverte à tous, l’agence de tourisme départementale a initié la sortie en 2020 d’un Guide du Routard dédié à l’œnotourisme dans le Bordelais. Une version existe déjà pour l’Hérault mais ce sera une première pour le vignoble girondin. En complément d’actions ciblées sur les marchés étrangers (en Espagne, en Grande-Bretagne, aux Etats-Unis ou en Chine, notamment), ce guide doit séduire les voyageurs de l’Hexagone : 65 à 70% des visiteurs viennent de France, rappelle l’office de tourisme de Bordeaux.