(photos JM Brouard)
(photos JM Brouard)

Comme chaque année, les appellations Bordeaux et Bordeaux supérieur mettent en avant 12 vins qui seront des ambassadeurs tout au long de l’année. L’occasion de refaire un zoom sur ces deux appellations qui cachent des propriétés souvent méconnues.

Il y a quelques jours, 51 vins présélectionnés étaient dégustés par un jury de dégustateurs d’horizons divers, 30 Bordeaux rouges et 21 Bordeaux supérieurs rouges. Logiquement, tous étaient du millésime 2017, un millésime compliqué à Bordeaux où le gel a touché notamment de nombreuses propriétés. Mais la dégustation a permis de mettre en avant les styles bien différents de ces deux appellations. Marc Médeville, président du syndicat des Bordeaux et Bordeaux supérieurs depuis juillet 2019, aime ainsi à rappeler ce qui fait leur spécificité. « Les Bordeaux rouges sont des vins friands, souples et très fruités. Les Bordeaux supérieurs rouges sont pour leur part plus structurés et plus complexes ». Si ces vins ont longtemps profité du nom de leur appellation, la situation apparaît toutefois aujourd’hui plus délicate. « L’enjeu actuellement », insiste Marc Médeville, est « d’aller davantage vers le client. Il faut lui faire savoir qu’une part importante de nos producteurs est engagée dans une démarche environnementale. Nous avons également la volonté de redonner une âme de vignerons aux produits que nous proposons ». Il est vrai que dans ces aires d’appellations, la viticulture est l’affaire de familles ancrées, on y trouve très peu d’investisseurs.

Le palmarès et les autres

Parmi les 12 vins sélectionnés comme « talents de Bordeaux » cette année, certains nous ont particulièrement plu. C’est le cas notamment, en Bordeaux, du château Pey la Tour 2017 (5,50€) au toucher de bouche plaisant et bien équilibré. La cuvée « Chai 45 » du château l’Insoumise (6€) était pour sa part éclatante de fruit et très friande. Le Domaine du Carrelet (7,50€) s’avérait lui très rond, un peu boisé et ample en bouche. Parmi les non sélectionnés, notons notamment le Bio Full de Bordeaux Vineam qui, à 3,41€, propose un bon rapport prix-plaisir.

Du côté des Bordeaux supérieurs rouges, certains vins du palmarès n’ont pas créé de surprise tant ils étaient d’une très belle qualité. Citons par exemple le château Pabus (18€) dont la classe, la profondeur et l’équilibre savoureux en font l’un des aristocrates de l’appellation. Sans oublier l’incontournable Château Penin « les cailloux » (14,30€) qui année après année témoigne d’une grande constance. De beaux fruits noirs, une pointe d’épices et un très agréable toucher de bouche soyeux. Hors palmarès, le Villa Lucanius (12€) présentait également une profondeur de fruits intéressante et une vraie allonge. En somme, des vins à redécouvrir et qui rappellent, si cela était encore nécessaire, la capacité de la région bordelaise à produire des vins accessibles, de belle facture et à des prix raisonnables.

Talents de Bordeaux rouges 2019 :

Les 6 Talents Bordeaux rouge, millésime 2017 :
• Château L’Insoumise « Chai 45 » – 6,00 €
• Château La Rame – 7,95 €
• Château Lamothe – 6,00 €
• Château Lamothe-Vincent – 6,00 €
• Château Pey La Tour– 5,50 €
• Domaine du Carrelet – 7,50 €

Les 6 Talents Bordeaux Supérieur rouge, millésime 2017 :
• Château du Bois Chantant – 8,60 €
• Château La France « Cuvée Gallus » – 9,20 €
• Château Pabus – 18,00 €
• Château Penin « Les Cailloux » – 14,30 €
• Château Pey La Tour « Réserve » – 12,00 €
• Château Turcaud « Cuvée Majeure » – 10,00 €