Le marché des vins de Bordeaux s’est tassé en 2013, après trois années de hausses record liées à l’explosion du marché chinois, avec une chute de 1, 4% en valeur du chiffre d’affaires généré, dont -6% à l’export, en particulier en Chine (-18%), selon le bilan présenté jeudi par l’inter-profession.

La commercialisation des vins de Bordeaux s’établit à 5, 57 millions d’hectolitres (Mhl), soit 742 millions de bouteilles (+0, 3%) en 2013, pour une valeur de 4, 24 milliards d’euros (-1, 4%), selon le Comité interprofessionnel des vins de Bordeaux (CIVB).

Pour cette même année, le marché à l’export s’est replié à 2, 13 Mhl (-2%) pour une valeur de 2, 14 milliards d’euros (-6%).

Pour expliquer ce recul, le président du CIVB, Bernard Farges, pointe “le ralentissement sur la Chine (-16% en volume et -18% en valeur, soit un repli de 60 millions d’euros) qui avait une progression exponentielle depuis 2005″.

Le couple Chine et Hong-Kong représente à lui seul le quart des exportations tant en volume (532.000 hl) qu’en valeur (560 millions d’euros).

Sur le marché hexagonal, la baisse des ventes en grande et moyenne surface, où est achetée une bouteille sur deux, continue avec 190 millions de bouteilles (-3%) pour un chiffre d’affaire de 906 millions d’euros (-1%). En Europe, 1, 03 Mhl (+5%) ont été expédiés pour une valeur de 816 millions d’euros (-6%).