Le chef britannique Gordon Ramsay,  Le Pressoir d'Argent à Bordeaux,  récolte 1 macaron au Guide Michelin 2016 (photo Frédéric Guy).
Le chef britannique Gordon Ramsay, Le Pressoir d'Argent à Bordeaux, récolte 1 macaron au Guide Michelin 2016 (photo Frédéric Guy).

Après plusieurs jours de rumeurs, le Guide Michelin 2016 a enfin rendu son verdict. 600 établissements récoltent les précieux “macarons” ou étoiles qui honorent les meilleures tables de France. Parmi les nouveaux étoilés, deux adresses bordelaises : la Grande Maison de Joël Robuchon et le Pressoir d’Argent de Gordon Ramsay.

Chaque année, la sortie du Michelin est scrutée avec la même curiosité, la même impatience. Même si le “guide rouge” a ses détracteurs et ses contempteurs, il demeure une référence internationale dans le domaine de la gastronomie, et beaucoup de chefs rêvent d’obtenir sa reconnaissance. L’édition 2016, dont le palmarès vient d’être révélé, recense 600 restaurants étoilés sur le territoire français : 492 “une étoile”, 82 “deux étoiles” et 26 “trois étoiles”.

Parmi les si prestigieux “trois mac'”, deux nouveaux venus : Alain Ducasse au Plaza Athénée et Le Cinq à l’hôtel George V, piloté par le chef Christian Le Squer. Ducasse, le multi-étoilé, qui se signale par ailleurs en perdant un macaron au Meurice, qui n’en comptera plus que deux au compteur.
Autre collectionneur d’étoiles, Joël Robuchon arrive directement dans la catégorie “deux macarons” avec sa Grande Maison, ouverte à Bordeaux il y a un an tout juste avec Bernard Magrez*. Bordeaux, grande ville de vin, manquait de restaurants étoilés. La donne est en train de changer, puisque le Michelin accorde également un macaron aux Belles Perdrix, la table gastronomique du château Troplong-Mondot à Saint-Emilion. Enfin, la Villa René Lalique à Wingen-sur-Moder (67), lancée en septembre dernier par Silvio Denz, propriétaire des châteaux Faugères à Saint-Emilion et Lafaurie-Peyraguey à Sauternes, récolte elle aussi deux macarons.

D’autres chefs très en vue comme Jean-François Piège et Mathieu Pacaud à Paris, récoltent eux aussi deux macarons.

Parmi les établissements qui reçoivent leur premier macaron, signalons le Pressoir d’Argent, la table gastronomique du Grand Hôtel de Bordeaux, reprise en septembre dernier par le chef britannique Gordon Ramsay*. Ou encore le restaurant d’un chef dont nous vous avons récemment parlé dans “Terre de Vins”, Jérôme Nutile, installé au Mas de Boudan près de Nîmes (30). Enfin, Le Carmin à Beaune ou le Crocodile à Strasbourg figurent parmi les tables “proches du vignoble” qui récoltent une étoile.

Pour en savoir plus sur l’édition 2016 du Guide Michelin.

* A noter que, comme Ducasse, Robuchon se distingue cette année par le fait de gagner des étoiles et… d’en perdre, son Atelier (Paris VIIIème) étant rétrogradé de 2 à 1 macaron. Quant )à Gordon Ramsay, il gagne 1 macaron au Pressoir d’Argent à Bordeaux, mais en perd un au Trianon à Versailles (une seule étoile désormais).