La Maison Louis Bouillot, pionnière du Crémant de Bourgogne depuis 1877, vient de lancer des cuvées spéciales “Grands Terroirs” pour sublimer l’expression des grands terroirs bourguignons.

Fondée en 1877 à Nuits-Saint-Georges, la maison Louis Bouillot s’est rapidement fait une spécialité des vins de Bourgogne effervescents. Reconnu comme Appellation d’Origine Contrôlée depuis 1975, le Crémant de Bourgogne s’élabore selon la méthode traditionnelle, autrefois appelée “méthode champenoise”. Sa particularité est de s’étendre sur une aire de production très vaste, allant du Chablisien au Beaujolais, en passant par la Côte de Nuits, la Côte de Beaune, la Côte Chalonnaise et la Côte Mâconnaise. Cette étendue géographique implique évidemment une grande diversité de terroirs, mais aussi de cépages : le pinot noir et le chardonnay sont majoritaires, le gamay et l’aligoté jouent les seconds rôles, tandis que le melon, le sacy, le pinot gris et le pinot blanc occupent une place anecdotique. Pur vin d’assemblage, le Crémant de Bourgogne exige un savoir-faire scrupuleux. C’est ce qu’a bien compris la maison Louis Bouillot en mettant en place, en 2004, une nouvelle cuverie haut de gamme de 8000 m² où est désormais élaborée la quasi-totalité de la production.

En 2012, forte du succès de sa gamme “classique” et de ses cuvées millésimées, la maison Louis Bouillot a souhaité prouver que le Crémant de Bourgogne pouvait être autre chose qu’un vin d’assemblage, et exprimer la subtilité d’un terroir. Elle lance donc quatre cuvées “brut nature” dans sa gamme “Grands Terroirs”, issue de sélections parcellaires au sein d’appellations “village” de la Côte de Beaune et de la Côte de Nuits. Ces cuvées “brut nature”, sans dosage, issues de rendements réduit (65hl/ha pour les blancs et 60hl/ha pour les rouges), élevées sur lies pendant 36 mois, se veulent “des vins qui expriment sans artifice la personnalité de chacune des parcelles de Bourgogne dont ils sont issus”.

La cuvée “Les Trois Saints” millésime 2003 tire son nom des trois villages “Saints” de la Côte de Beaune et du Mâconnais : Saint-Aubin, Saint-Romain et Saint-Véran. 100% chardonnay, elle joue sur la longueur, la rondeur et la fraîcheur.
La cuvée “Les Villages” 2004 est un assemblage à part égale des trois cuvées Grands Terroirs (Trois Saints, Gevrey-Chambertin, Savigny-Lès-Beaune) : un vin ample, harmonieux, gourmand.
La cuvée “Dessus les Vermots” 2005 (100% pinot noir) est un vin distingué, fruité, subtil, parfait pour les accords sucrés-salés.
Enfin, la cuvée “Les Grands Rayes-Blancs” 2005 de Gevrey-Chambertin représente le haut de gamme de la série. Typicité, caractère et complexité pour ce vin de gastronomie.

Selon la cuvée choisie, vous accompagnerez volontiers l’apéritif, le repas ou le dessert. Les prix de la gamme oscillent entre 19 € et 32 € environ selon les vins.