Le décantage d'un vin rouge a permis à Charlotte Guyot d'exprimer sa maîtrise technique. (photo JB)
Le décantage d'un vin rouge a permis à Charlotte Guyot d'exprimer sa maîtrise technique. (photo JB)

Cinq mois après la double victoire de Pascaline Lepeltier (Meilleur ouvrier de France, Meilleur sommelier de France), la sommellerie nationale enregistre un nouveau succès féminin. Charlotte Guyot a remporté le titre de Meilleur jeune sommelier de France en Champagne.

Pour la dernière édition du concours du Meilleur jeune sommelier de France associé au nom de la maison de champagne Duval-Leroy, Carol Duval-Leroy a le sourire. Après cinq éditions marquées par des succès masculins, la victoire, ce lundi 8 avril, est revenue à une jeune femme, Charlotte Guyot. A 24 ans et à sa plus grande surprise, celle qui a avoué avoir “autant confiance en elle qu’une huître !” s’est imposée au terme d’une finale qui réunissait également Victoire Helly d’Angelin (La table d’Olivier Nasti à Kaysersberg), Adrien Cascio (Lalique – Château Lafaurie-Peyraguey à Bommes) et Aymeric Pollenne (restaurant Alteora à Chasseneuil-du-Poitou).

En poste à Lyon au restaurant La mère Brazier, Charlotte a fait preuve de la plus grande régularité entre la demi-finale et la finale. Une ultime phase qui se composait de quatre ateliers : dégustation d’un vin rouge (Echezeaux grand cru 2016 de Jean-Luc et Paul Aegerter), l’identification de huit eaux-de-vie et liqueurs (d’une crème de cerise à une eau-de-vie de genièvre), le service d’un magnum de champagne et une sélection de vins pour un repas, et enfin le décantage d’un vin rouge pour deux clients anglais.

Un sprint d’une trentaine de minutes qui s’est donc achevé par l’annonce du succès d’une jeune femme qui se destinait initialement à l’enseignement des mathématiques. Dix-huit ans après Giovanna Rapali, le titre de Meilleur jeune sommelier de France revient donc à une jeune sommelière qui sera l’hôte de Terre de Vins, le 20 mai prochain, à l’occasion de la quatrième édition de Sommeliers Dating.

Ci-dessous : Fabrice Sommier, directeur des concours, Carol Duval-Leroy, Charlotte Guyot et Philippe Faure-Brac, président de l’UDSF, réunis après l’annonce du résultat final.