A l’aube du 29ème Salon des vins de Loire, qui se déroule à Angers du 2 au 4 février, entretien avec Christian Groll, directeur d’Angers Expo Congrès. Il nous explique en quoi cette édition 2015 pourrait bien être une année charnière pour la manifestation ligérienne.

Christian Groll, comment se présente cette 29ème édition du Salon des vins de Loire, qui se déroule au Parc des Expositions d’Angers du 2 au 4 février ?

29 ans, c’est l’âge de raison – nous fêterons dignement le trentième anniversaire d’ailleurs, soyez-en sûr. Le salon a beaucoup évolué ces deux-trois dernières années, alors que la place d’Angers en tant que place de marché incontournable des vins de Loire s’est confortée. Cette année, nous assistons à une contraction du nombre d’exposants : 375 contre près de 487 l’année dernière. Il y a là un effet conjoncturel qui touche beaucoup de salons, la filière vin n’échappant pas aux difficultés économiques actuelles – les gens sont obligés de faire des choix. Néanmoins, les acheteurs qui viennent au salon des vins de Loire ne sont pas handicapés : la diversité de l’offre est identique à ce qu’elle a toujours été en nombre d’appellations, tout le vignoble ligérien est représenté dans les mêmes proportions.

Comment avez-vous paré à la baisse du nombre d’exposants ?
Tout d’abord, en termes de visitorat, nous prévoyons de nous maintenir au moins au même niveau que l’année dernière (8700 visiteurs en trois jours, NDLR), les pré-inscriptions et les demandes d’accréditation presse étant même en hausse. Ensuite, nous accueillons à nos côtés cette année un autre salon qui se tenait initialement en ville, la Levée de la Loire. C’est la quatrième édition de ce salon, qui réunit 125 exposants 100% bio dans un hall voisin du Parc Expo. L’organisation est différente, mais les visiteurs peuvent circuler librement entre les deux manifestations. Il faut ensuite souligner l’importance des événements “off” comme la Dive Bouteille, Renaissance des Appellations, et le premier salon Demeter qui se tient au centre des congrès d’Angers, avec 39 vignerons en biodynamie. Si l’on ajoute le fait que la ville d’Angers a souhaité mettre en place au même moment une “Semaine des vins de Loire” riche en animations destinées au grand public, en parallèle de ces manifestations professionnelles, cela confirme l’attractivité angevine pour les organisateurs d’événements autour du vin.

Quelles sont les nouveautés de cette édition 2015 ?
Cette année, les Master Classes changent de formule en s’articulant autour de trois thématiques : appellations, accords mets & vins, présentations techniques (voir le programme). Ensuite, nous avons mis en place des “workshops” qui se dérouleront sous forme de mini-conférences prospectives et interactives. Nous avons aussi instauré une journée spéciale “CHR et cavistes” (le lundi) et une journée spéciale “grande distribution” (le mercredi) pour répondre plus spécifiquement aux attentes des professionnels. Nous soignons les clients de nos clients… Mais bien sûr, on retrouve aussi pendant ces trois jours le Wine Blog Trophy, le Concours des Ligers et les Ligers d’Or, l’espace de libre dégustation…

Selon vous, quels sont les atouts des vins de Loire aux yeux des nombreux professionnels qui vont venir au salon, mais surtout auprès des consommateurs ?

N’oublions pas que nous sommes avant tout sur des marchés de proximité. Bien que nous attendons plus de 12% de visiteurs étrangers, nous remarquons que nous avons un regain de la présence d’acheteurs de la grande distribution, notamment locale (grand Ouest). Aujourd’hui tout se complique, chacun a des restrictions de budget, de temps, c’est pourquoi nous essayons d’être de plus en plus proactifs et efficaces pour les professionnels qui nous rendent visite. Mais surtout, le Salon des vins de Loire est un salon vivant, attractif, convivial. Nous sommes un salon de vignerons à 80%, où le contact humain est capital pour faire connaître et reconnaître nos vins. Récemment, les vins de Loire ont été portés par les fines bulles et par les rosés. Aujourd’hui on assiste à l’émergence des Premiers Crus et Grands Crus (Coteaux du Layon, Chaume, Quart de Chaume) – nous organisons d’ailleurs des dégustations horizontales durant le salon. Enfin, nous avons de grandes spécificités dans le vignoble, avec une offre d’excellence qui côtoie de superbes rapports qualité-prix, et surtout une immense palette d’accords mets & vins qui constitue l’un des grands points forts des vins de Loire.

Propos recueillis par Mathieu Doumenge