La Coupe du Monde de Rugby a débuté hier au Japon. Elle se déroulera jusqu’au 2 novembre. Puisque le monde de l’ovalie n’est jamais éloigné de celui de la convivialité, nous donnons un coup de projecteur sur Yannick Jauzion, ancien joueur emblématique du XV de France, qui s’est reconverti dans le vin.

Alors que la Coupe du Monde de Rugby se déroule au Japon du 20 septembre au 2 novembre, le moment est bien choisi pour mettre en lumière la nouvelle vie d’un ancien international français, et non des moindres. Yannick Jauzion, emblématique ¾ Centre du Stade Toulousain, 73 sélections avec le XV de France, est un jeune retraité de 41 ans très actif depuis qu’il a raccroché les crampons. Issu d’une famille d’éleveurs du Tarn, cet ingénieur agri’ diplômé de Purpan a décidé, entre autres activités post-ovalie, de poursuivre l’élevage de brebis familial, de se lancer dans le production de ginseng, d’exercer dans le courtage en assurance pour les propriétés viticoles et… de produire du vin. Une évidence pour cet amoureux des bonnes choses, qui compte bon nombre d’amis dans le vignoble gaillacois.

Il s’est donc associé avec le négociant Bertrand Ravache pour signer, en s’appuyant sur la coopérative de Labastide de Lévis, une cuvée de Gaillac pleine de séduction, de caractère et de fruit, nommée “Aligança” (“Alliance” en occitan). 30% braucol, 20% duras, 20% syrah, 30% merlot, un pur vin de plaisir taillé pour de bons gueuletons entre copains. Devant un match ou non. Prix indicatif 5,50 €.